Soudan du Sud : l'OIM aide les personnes déplacées de l'État du Jonglei

Écouter /

Populations déplacées dans l’État du Jonglei, au Soudan du Sud.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé, vendredi, à Genève, qu'elle a commencé à distribuer des secours pour la première fois dans l’Etat du Jonglei, au Soudan du Sud, où il y a un conflit entre les groupes ethniques Lou Nuer et Murle. En mai dernier, le conflit a dégénéré et des milliers de personnes ont fui la ville de Pibor pour trouver refuge à Juba ou dans les pays voisins, comme l’Éthiopie, l’Ouganda et le Kenya.

Les personnes qui ont fui appartenaient principalement à la communauté Murle. Comme Pibor était entourée de marécages, l’accès à la ville était très difficile. Au début du mois de juillet, l’OIM et ses partenaires ont pour la première fois été en mesure d’accéder au comté de Pibo , une des zones les plus touchées de l’État de Jonglei, en dépit des contraintes logistiques et de sécurité sévères. Pibor est actuellement accessible uniquement par hélicoptère, avec le personnel humanitaire opérant à partir des camps temporaires.

Travaillant en coopération avec les collectivités locales et les organismes partenaires, une équipe de surveillance et de suivi de l'OIM a procédé à l'identification des profils types des populations touchées afin de constituer une base pour les interventions futures. La dernière opération d’enregistrement, couvrant quelque 21.000 personnes dans et autour de Gumuruk, dans le comté de Pibor, a été achevée le 24 août et les résultats ont été publiés cette semaine. Les informations recueillies par l’OIM comprennent des données démographiques, comme l’âge, le sexe et le lieu d’origine, ainsi que la situation des ménages. Les partenaires peuvent utiliser ces données pour prendre des décisions éclairées au sujet de la fourniture d’une assistance à venir, afin de garantir que l’aide soit rapidement et efficacement livrée à ceux qui ont le plus besoin .

En tant qu’organisme chef de file du groupe d'urgence pour l'hébergement et les produits non alimentaires, l’OIM a également coordonné l’acheminement des secours d’urgence dans la province de Jonglei, en utilisant les données recueillies au cours des opérations d’enregistrement. L’OIM avait pré-positionné 15.000 kits non alimentaires dans l’Etat de Jonglei, pour répondre aux besoins de 90.000 personnes. A Dorein et Labrab, dans le comté de Pibor, où des opérations d’enregistrement ont également été menées récemment, les familles ont commencé à recevoir des bâches en plastique, des couvertures et des moustiquaires distribuées par l’OIM, depuis le 14 août.

En plus des activités au sein de Jonglei, l’OIM a enregistré des milliers de membres de la communauté Murle qui avaient été déplacés par le conflit dans la province de Jonglei vers Juba. Un total de 1.566 personnes avaient été enregistrées entre le 11 et le 13 septembre, ce qui porte à 8 400 le nombre total de personnes déplacées et enregistrées d'origine Murle à Juba.

(Extrait sonore : Gaëlle Sévenier, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...