Situation au Sahel : la sécurité alimentaire reste précaire, selon la FAO

Écouter /

Le Sahel est l’une des régions les plus arides de la planète. Photo : UN dispatch

La FAO a indiqué mercredi 4 septembre qu'environ 11 millions d’habitants de la région du Sahel sont encore victimes d’une grave insécurité alimentaire. Les familles pauvres ont épuisé leurs stocks de nourriture et sont confrontées à des prix alimentaires élevés en attendant la prochaine récolte.

La FAO a donc lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle multiplie les fonds en faveur des petits agriculteurs et éleveurs les plus vulnérables d’Afrique subsaharienne. Malgré l’appel de 113,1 millions de dollars déjà lancé cette année pour venir en aide à près de 6 millions de personnes vulnérables au Sahel, seuls 19,4 millions ont été reçus, soit 17% du total, grâce auxquels la FAO a pu prêter assistance à 1,6 million de cultivateurs, d’agro-pasteurs et d’éleveurs.

« Les crises alimentaires à répétition qui ont frappé le Sahel en 2005, 2008 et 2012 ont affaibli la capacité des populations pauvres à préserver ou restaurer leurs moyens de subsistance » explique la FAO. La situation de la sécurité alimentaire est particulièrement préoccupante dans le nord du Mali, le nord du Nigéria et les pays voisins, où les prix des céréales secondaires telles que le sorgho, le mil et le maïs continuent de grimper.

L’état nutritionnel des enfants de moins de cinq ans demeure alarmant, avec une prévalence élevée de malnutrition aiguë et une augmentation des admissions dans les centres de récupération nutritionnelle en particulier au Mali, au Niger, au Nigéria et au Tchad. Plus d’1,4 million d’enfants sont à risque de malnutrition avancée en 2013.

Les activités d’alerte rapide et de planification préalable en vue de crises futures sont cruciales pour remettre en état les systèmes d’irrigation et les points d’eau, restaurer les terres dégradées et ainsi renforcer les capacités de production de la région et la résilience des populations du Sahel.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...