Situation au Libéria : le rapport de Ban Ki-moon examiné au Conseil de sécurité

Écouter /

Karin Landgen, la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies au Libéria

La situation au Libéria a été examinée mardi 10 septembre au Conseil de sécurité, à New York. Karin Landgen, la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies au Libéria, a présenté devant les quinze, le 26ème rapport périodique de Ban Ki-moon sur la MINUL, la Mission des Nations Unies au Libéria, en présence, entre autres, de l'Ambassadeur Staffan Tillander, président de la Commission de la configuration de la paix au Libéria, et Brownie Samukai, Ministre de la défense nationale du Libéria.

Dans son intervention au Conseil de sécurité, Karin Landgren, la Représentante spéciale de Ban Ki-moon au Libéria, a indiqué qu'au 1er août, la composante militaire de la MINUL, la Mission des Nations Unies au Libéria comptait 5 853 éléments, dont 220 femmes.

En application de la résolution 2066 du Conseil de sécurité, la composante militaire de la MINUL a achevé la première phase de son retrait. La MINUL et l'ONUCI, l'Opération de l'ONU en Côte d'Ivoire, se sont entraidées dans le cadre d'arrangements de coopération intermissions et d'activités coordonnées aux frontières.

Karin Langren a rappelé que le 18 août dernier a marqué le dixième anniversaire de la signature de l'Accord général de paix qui a conduit à la création de la MINUL. Le processus de révision constitutionnelle en cours offre au Libéria une importante occasion de jeter les bases d'un système politique plus stable, indique Ban Ki-moon dans ce rapport et se félicite du lancement par le Gouvernement de la feuille de route pour la réconciliation nationale.

Le mandat de la MINUL est en cours jusqu'au 30 septembre 2013.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...