RDC : probable prolongation des pourparlers de Kampala

Écouter /

Les combats entre l’armée et les rebelles du M23 ont déplacé des centaines de milliers de personnes au Nord-Kivu (Photo: S. Liechti/MONUSCO).

Les travaux se poursuivent ce week-end à Kampala, entre le bureau de la facilitation et les chefs des délégations du gouvernement congolais et du M23. Le facilitateur ougandais lui-même, Crispus Kiyonga, est invité à New York pour rendre compte de l'évolution des pourparlers aux Nations Unies.

Ce vendredi 20 septembre, le facilitateur du dialogue de Kampala s'est envolé pour New-York. Chrispus Kiyonga va participer, avec le gouvernement Congolais, à la 68ème session ordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies. Avec le Secrétaire exécutif de la CIRGL, Ntumba Luaba,  le médiateur ougandais donnera le rapport sur l'évolution des pourparlers de Kampala.

Avant de quitter Kampala, le facilitateur du dialogue entre le gouvernement Congolais et les rebelles du M23 a rassemblé son staff pour donner des directives sur les travaux qui devront se poursuivre, même en son absence.

C'est désormais un expert des Nations Unies et Conseiller du ministre Kiyonga en matière de sécurité qui va continuer avec les prolongations, en attendant la fin des travaux de New York.

Jeffrey MAPENDERE, un canadien d'origine zimbabwéenne est expert pour le dialogue de Kampala. Il va combler le vide du facilitateur ougandais avec des thématiques liées au désarmement. Il va rapprocher les idées des deux délégations antagonistes dans la capitale ougandaise.

Le ministre ougandais de la défense, facilitateur du dialogue de Kampala, ne pourra revenir que la semaine prochaine. Ainsi donc, le dialogue va vraisemblablement aller au delà du délai de 14 jours fixé par les Chefs d'Etat de la CIRGL ; délai qui arrive à terme dimanche 22 Septembre 2013.

(Reportage : Sifa Maguru, l'Envoyée spéciale de Radio Okapi à Kampala)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...