RDC : les groupes armés insistent pour participer aux concertations nationales

Écouter /

De gauche à droite; Aubin Minaku, Président de l'assemblée nationale congolaise et Léon Kengo Wa Dongo, président du Sénat. Photo : Radio Okapi

Reçus mardi 17 septembre par le présidium des concertations nationales, les représentants des groupes armés estiment que leur présence est indispensable aux concertations nationales. Le président de l'Alliance des Forces populaires et patriotiques du Congo (AFPC), Jules Ziringabo, a affirmé qu'ils ont de l'influence pour persuader les groupes résiduels afin que la paix revienne dans l'Est de la République démocratique du Congo.

« C'est pourquoi nous tenons à être dans ces concertations même à 24 heures de la fin des travaux. Nous devons y être, sinon, si ces concertations se terminent sans que nous y soyons, le présidium va ramener le compteur à zéro », a déclaré Jules Ziringabo.

Selon lui, toutes les résolutions qui émaneront de ces concertations ne seront pas opposables aux groupes armés s'ils ne prennent pas part à ces assises.

« Tout ce qui va être décidé dans ces concertations ne va pas nous concerner. Tout ce que Kampala va décider avec son M23 ne va pas non plus nous concerner. Pourtant nous sommes signataires des accords de paix et d'actes d'engagements de la conférence de Goma », a insisté Jules Ziringabo.

Le président du groupe armé AFPC s'appuie également sur la position de l'opposition pour démontrer la nécessité de la participation des groupes armés aux assises de ce forum national.

Cette question de la présence des groupes armés continue d'interférer sur le déroulement des travaux dans le groupe thématique Désarmement, démobilisation, réinsertion sociale ou rapatriement aux concertations nationales.

Jeudi 12 septembre, les délégués de l'opposition au sein de ce groupe s'étaient retirés des travaux avant d'y revenir le lendemain. Ils protestaient contre l'absence des groupes armés dans ce forum national.

(Extrait sonore : Jules Ziringabo, président de l'Alliance des Forces populaires et patriotiques du Congo 'AFPC' ; propos recueillis par Mimie Engumba et Jacques Yves Molima de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...