Partenariat mondial : Ban Ki-moon lance un rapport sur le retard pris dans la réalisation des OMD

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies a lancé jeudi 19 septembre, lors d'une conférence de presse à New York, le rapport 2013 du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD, les Objectifs du millénaire pour le développement. Ce rapport traite du partenariat mondial pour le développement face aux défis que la communauté internationale doit relever. Ban Ki-moon était accompagné de quelques uns de ses collaborateurs du Département des Affaires économiques et sociales et du Programme des Nations Unies pour le développement.

Ce rapport sur le retard pris dans la réalisation des OMD révèle que ces objectifs ont mobilisé les gouvernements, la société civile et d'autres partenaires dans le monde entier et ce, avec d'importants résultats. Certains pays ont déjà atteint les cibles relatives à la réduction de la pauvreté et les conditions de vie de millions de personnes se sont améliorées.

De plus, à en juger par les remarquables progrès enregistrés dans d'autres domaines, un plus grand nombre des cibles définies dans les OMD peuvent être atteintes d'ici à 2015, échéance fixée pour les objectifs actuels.

Pour y parvenir, le rapport recommande, entre autres, que les États donateurs comblent de toute urgence le manque dû à la réduction de l'aide publique au développement. Il faudrait aussi que l'aide totale accordée aux pays les moins avancés soit réhabilitée, et considérée comme une priorité.

Ce document propose aussi la suppression de toutes les mesures de restriction aux échanges commerciaux adoptées depuis le début de la crise financière mondiale, et la mise en place d'un processus d'allègement de la dette en faveur des pays en développement sérieusement endettés.
Les autorités des pays en développement sont instamment priées de faire en sorte que les médicaments essentiels soient davantage disponibles dans les établissements publics.

Enfin, les gouvernements des pays en développement devraient développer l'accès aux technologies de l'information et de la communication et rendre leur prix plus abordable, en collaboration avec le secteur privé notamment en ce qui concerne l'Internet à haut débit.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...