ONU/ RDC : une réunion « très positive et très constructive», selon Mary Robinson

Écouter /

La deuxième réunion du mécanisme régional de suivi de l'accord-cadre pour la paix la sécurité la coopération en RDC et dans la région des Grands Lacs a été « très positive » et « très constructive », a déclaré ce lundi Mary Robinson, l'Envoyé spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les Grands lacs, lors d'un point de presse à l'issue du Mini-sommet sur l'accord-cadre, au Siège de l'ONU à New York.

Selon Mary Robinson des « discours très positifs soutenant les objectifs et indicateurs de progrès pour l'application de l'accord-cadre ainsi qu'un communiqué conjoint » ont été entendus lors de la réunion à laquelle ont participé six chefs d'État, dont Joseph Kabila, le Président de la République démocratique du Congo (RDC), et Paul Kagame, son homologue rwandais, plusieurs ministres des affaires étrangères, ainsi que Joyce Hilda Mtila Banda , Présidente du Malawi et de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Yoweri Museveni, Président de l'Ouganda et de la Conférence internationale sur la région des grands lacs (CIRGL), et Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l'Union africaine.

« Les chefs d'État m'ont donné l'impression qu'ils veulent vraiment que cet accord change la dynamique, surtout pour la RDC et l'Est de la RDC», a expliqué Mary Robinson, ajoutant « qu'il y a eu beaucoup de référence au fait qu'il y a trop de douleur et de souffrances qui durent depuis trop longtemps, qui ont trop longtemps pénalisé cette partie de l'Afrique, les choses doivent aller de l'avant et cet accord va servir à la mise en œuvre des engagements repris en détails par les indicateurs et nous en serons tenus responsables.»

« Il s'agit s'un moment important au cours duquel l'accord-cadre a fait ses preuves, démontrant qu'il peut servir de cadre avec des indicateurs précis liés aux engagements régionaux » a indiqué l'Envoyée spéciale, précisant que pour chaque engagement de l'accord il y avait à présent des critères spécifiques avec des indicateurs particuliers pour mesurer la mise en œuvre, qui seraient surveillés par l'ensemble des entités signataires.

La réunion a été très concentrée positive et constructive a souligné Mary Robinson.

Le Président Kabila a pour sa part rapporté que le mécanisme de suivi national avait été mis en place et qu’il avait rempli ses objectifs. Le chef de l’État congolais a parlé des objectifs et indicateurs nationaux, a indiqué l'Envoyée spéciale de l'ONU.

De son côté, Nkosazana Dlamini-Zuma a souligné qu'il était à présent temps de faire avancer les engagements pour le développement de la région afin que les habitants de la région des Grands Lacs puissent toucher les dividendes de la paix.

Au cours de la réunion, plusieurs intervenants ont présenté leurs condoléances et exprimé leur solidarité envers le peuple kenyan, à la suite de l’attentat terroriste au centre commercial de Westgate, à Nairobi.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...