ONU : objectif zéro essai nucléaire

Écouter /

Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du comité préparatoire pour le TICEN

A l'occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, l'Assemblée générale s'est réunie jeudi au Siège de l'ONU, à New York, pour tenter de mettre un terme à cette pratique néfaste, afin que le monde soit plus sûr

Outre le fait qu'ils encouragent la prolifération d'armes de destruction massive, les essais nucléaires ont des conséquences tragiques tant sur l'environnement que sur les populations des alentours des sites d'essais.

Ces effets ont été reconnus par la communauté internationale qui s'est dotée du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), un instrument juridique qui interdit tout essai nucléaire quel qu'il soit et permet la mise ne place d'un système de vérification.

A ce jour 183 Etats Membres ont signé le TICEN et 159 l’ont ratifié. Huit États, la Chine, la Corée du Nord, les Etats-Unis, l'Egypte, l'Inde, Israël, l'Iran, et le Pakistan—n'ont toujours pas signé et ratifié le TICEN. Or, la ratification du Traité par ces huit pays permettrait au Traité d'entrer en vigueur.

Pour Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du Comité préparatoire pour le TICEN, le Traité est toutefois plus universel que jamais car « plus de 90% du monde aujourd'hui dit déjà non aux essais nucléaires, non à la prolifération d'armes de destruction massives » et il est temps que le Traité devienne une norme internationale.

Aussi, selon le Secrétaire exécutif, depuis que les systèmes de surveillance et de vérification ont été mis en place permettant à la communauté internationale de s'assurer qu'aucun essai n'est réalisé, dans l'atmosphère, sous terre ou dans le fonds marins, au cours des dix dernières années, seuls trois essais nucléaires ont eu lieu.

L'événement organisé à l'Assemblée générale ce matin a eu lieu suite à l'initiative du Kazakhstan, pays pionnier dans la lutte contre les essais et les armes nucléaires. Dès le premier jour de son indépendance, en 1991, le pays avait unilatéralement décidé de fermer le polygone d'essais nucléaires de Semipalatinsk, et milite d'arrache-pied contre ces armes.

(Extrait sonore : Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du comité préparatoire pour le TICEN ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/04/2014
Loading the player ...