ONU : les dirigeants mondiaux s’engagent à intensifier les actions de lutte contre la pauvreté, à fixer de nouveaux objectifs de développement

Écouter /

Lors d'une réunion organisée au Siège des Nations Unies, des dirigeants mondiaux ont convenu aujourd’hui de prendre des mesures plus audacieuses contre la pauvreté extrême, la faim et la maladie, et ont appelé à un sommet qui aura lieu en 2015 afin d'adopter la prochaine série d’objectifs anti-pauvreté, qui va fortement se concentrer sur la réalisation du développement durable.

Lors d’un événement spécial sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), les pays ont adopté un document final qui reconnaît les progrès réalisés depuis que les huit objectifs mondiaux ont été établis en 2000, tout en s’engageant aussi à faire davantage pour s’attaquer à de nombreux défis restants et accélérer les progrès.

Les pays ont également convenu d’organiser un sommet de haut niveau en Septembre 2015 pour adopter une nouvelle série d’objectifs qui permettront d’équilibrer les trois éléments du développement durable : la transformation économique et la possibilité de sortir les gens de la pauvreté, la promotion de la justice sociale et la protection de l’environnement.

Le Président de l’Assemblée générale, John Ashe, qui a convoqué l’événement, a souligné que la réalisation des engagements existants doit être une priorité pour les États Membres, comme le nouveau programme de développement s’appuiera sur les OMD.

«Comme nous nous préparons à commencer à travailler sur l’après-2015 programme de développement, la communauté internationale se lance dans un processus avec un potentiel de transformation globale. Nous travaillons à un cadre qui abordera les problèmes mondiaux pressants tels que le changement climatique et la perte de la biodiversité, les conflits, la démographie, l’inégalité et l’insécurité de l’emploi “, a-t-il dit.

” Ce nouveau programme doit non seulement lutter contre le travail inachevé de la réalisation des OMD, il faut aller plus loin – conduisant à un grand remaniement dans la façon dont nous nous approchons la planète et ses habitants. À bien des égards, pour beaucoup de gens, la composition du nouveau programme sera une question de survie ».

Lors de l’événement d’aujourd’hui, le Secrétaire général Ban Ki- moon, a présenté aux États Membres son rapport « une vie digne pour tous », qui expose sa vision des mesures audacieuses pour atteindre les OMD et pour un cadre nouveau et sensible de développement durable qui réponde aux besoins à la fois des personnes et de la planète.

Ban Ki-moon a déclaré que le cadre post-2015 ” doit être audacieux dans son ambition mais simple dans sa conception et soutenu par un nouveau partenariat pour le développement. ”

” Le cadre doit être fondé sur les droits, avec un accent particulier sur les femmes, les jeunes et les groupes marginalisés. Et il faut protéger les ressources de la planète, mettre l’accent sur la consommation et la production durables et une action de soutien pour lutter contre le changement climatique “, a-t-il dit.

En plus du rapport de Ban Ki-moon, les gouvernements, la société civile et le secteur privé ont tous contribué par des recommandations relatives au futur programme de développement. Plus d’un million de personnes ont également exprimé leurs préoccupations à travers l'enquête de l’ONU “Mon monde” et grâces aux partenaires de l'ONU engagés dans près de 100 consultations nationales et thématiques à travers le monde afin que les citoyens puissent apporter leurs idées et points de vue aux dirigeants du monde.

Lundi dernier, la réunion de haut niveau, « succès des OMD : Accélérer l’action et les partenariats pour l’impact, avait permis de présenter de nouveaux engagements des pays, du secteur privé et des organisations de la société civile . La rencontre a généré quelque 2,5 milliards de dollars de promesses de fonds pour stimuler la réalisation des OMD.

Arrêtés par les dirigeants mondiaux lors d’un sommet de l’ONU en 2000, les OMD définissent des objectifs précis sur la réduction de la pauvreté, l’éducation, l’égalité des sexes, la santé maternelle et infantile, la protection de l’environnement, la réduction du VIH/SIDA, et pour un partenariat mondial pour le développement.

Les objectifs qui ont déjà été atteints comprennent la réduction de moitié du nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté et la fourniture à plus de 2 milliards de personnes d'un accès à des sources améliorées d’eau potable. Les pays ont également fait de grands progrès sur les objectifs de santé, et sont prêts d'atteindre les autres objectifs d'ici l'échéance de 2015. Il s’agit notamment de réduire les taux de mortalité causé par le paludisme et la tuberculose et d’arrêter les infections à VIH.

(Extrait sonore : Helen Clark, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement)

Le dernier journal
Le dernier journal
17/04/2014
Loading the player ...