ONU : coup d'envoi de la 68ème session de l'Assemblée générale

Écouter /

John Ashe et Ban Ki-moon, respectivement le nouveau Président de l'Assemblée générale et le Secrétaire général des Nations Unies, ont donné, mardi après-midi, le coup d'envoi à la 68ème session de l'Assemblée générale ce mardi au Siège de l'ONU à New York.

L'Ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda, a placé les travaux de l'Assemblée pour l'année sous le thème « L'agenda du développement post 2015 : préparons le terrain ! ». Il a réitéré les priorités fixées pour cette session, notamment la définition des paramètres du développement pour la période post 2015.

A cet effet il convoquera trois réunions de haut niveau et trois débats thématiques.

Les réunions de haut niveau tourneront autour du rôle des femmes de la jeunesse et de la société civile dans le développement, ainsi que celui des droits humains et de l'état de droit, et de la collaboration sud-sud et le rôle des technologies. Alors que les débats thématiques examineront le rôle de coopération et la façon de se diriger et maintenir des sociétés pacifiques, et le rôle de l'eau et de l'assainissement et de l'énergie durable, dans l'agenda de développement post 2015.

Autre grande priorité signalée par le nouveau Président : la réforme du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général s'est pour sa part félicité de l'agenda convenu par le nouveau Président de l'Assemblée générale ainsi que de la «farouche» détermination qu'il affiche.

Ban Ki-moon est revenu sur les nombreux dossiers qui feront également l'objet de la 68ème session, dont les débats de haut niveau sur les migrations et sur les personnes vivant avec un handicap.

La Syrie est sans doute la crise internationale la plus importante à laquelle nous devons faire face, et figurera –à juste titre — certainement au centre de la plupart des discours pendant le débat de haut niveau, a souligné Ban Ki-moon en évoquant les questions de paix et de sécurité qui seront abordées par l'Assemblée, en appelant les États Membres à mettre fin a cette souffrance.

La mise en place d'un mécanisme de surveillance pour l'accord de paix conclu pour la RDC et la région des Grands lacs ainsi que la réunion du Quatuor, et l'appui des transitions au Yémen et au Myanmar.

Enfin, le Secrétaire général a tenu à rappeler que 2013 marque le 20ème anniversaire de la Conférence de Vienne sur les droits de l'homme qui a donné naissance à l'établissement du Haut Commissariat aux droits de l'homme.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...