ONU : 113 pays se prononcent contre les violences sexuelles dans les conflits

Écouter /

Plus de 113 pays se sont engagés à lutter contre la violence sexuelle dans le cadre des conflits en signant une Déclaration mardi, au Siège de l'ONU, à New York, lors d'une réunion ministérielle organisée par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur la question, Zainab Bangura, ainsi que le Ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni, William Hague.

Cette Déclaration, coparrainée par 17 pays dont la France et le Sénégal, reconnaît que l'utilisation du viol dans la cadre des conflits à travers le monde comme étant l'une des injustices les plus grandes, les plus négligées, de façon consistante.

Ses signataires s'engagent à faire des efforts de sensibilisation, à lutter contre l'impunité qui existe par rapport à ces crimes, à en tenir les auteurs responsables, à apporter un meilleur appui aux victimes ainsi qu'à appuyer les efforts nationaux et internationaux à renforcer la capacité de prévention et de réponse aux violences sexuelles dans le cadre des conflits.

Parmi les mesures prônées dans la Déclaration, figurent l'appui aux efforts menés dans la lutte contre ces violences par les entités régionales ainsi que le renforcement des capacités de prévention et de réponse à ces crimes des régions en conflit.

Lors de la Réunion, le Ministre britannique a déclaré qu’il transmettra cette Déclaration à l'Assemblée générale ainsi qu’au Conseil de sécurité pour que celle-ci devienne un document de ces deux entités.

Valérie Treirweiler, qui a présenté la position de la France lors de la réunion, a pour sa part appelé à mettre fin a l'impunité à l'égard de ces crimes.

(Interview : Valérie Treirweiler, premier dame de France ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
01/08/2014
Loading the player ...