Nigéria/OCHA : près de 700 morts depuis mai suite aux violences dans le nord

Écouter /

Un check-point de l'armée nigériane au nord du pays (Photo: IRIN/O. Anyadike)

Un nouveau rapport du Burean de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) indique qu'il y a eu 690 morts dans 35 attaques depuis que l’état d’urgence a été imposé à Yobe, Borno, et Adamaoua, au Nigeria, en mai dernier.

Selon le rapport, la violence et l’instabilité continuent dans le nord du pays avec des affrontements violents entre la secte Boko Haram et les forces gouvernementales et leurs alliés .

Plus de 17 000 personnes –principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées– ont été déplacées ou ont fui vers le Tchad, le Niger et le Cameroun.

L’accès au nord demeure limité en raison de l’insécurité permanente. Toutefois, l’OCHA au Nigéria a reçu des rapports indiquant que certains acteurs humanitaires opèrent dans le nord-est par le biais de leurs partenaires locaux.

Une évaluation multi-agence d'une semaine a été lancée le 16 septembre par les autorités nationales, le FNUAP, l’UNOPS, la FAO, l’OCHA, et la Croix-Rouge nigériane.

L’évaluation se déroule dans un total de sept provinces, dont Adamawa, Yobe et Borno. La sécurité alimentaire, la santé, l’accès aux services de base, les mouvements de population, les questions de protection, et les moyens de subsistance seront parmi les questions clés évaluées.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...