Mémorial Esclavage/Traite transatlantique : ” Reconnaître la tragédie, pensez à l’héritage, nous nous souviendrons “

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a annoncé lundi que le projet intitulé l’Arche du retour avait remporté le concours international pour le Mémorial permanent en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique.

Pendant près de 400 ans, plus de 15 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été victimes de la traite transatlantique, l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire humaine. Le Mémorial permanent honorera ceux qui ont souffert et ont été victimes du système esclavagiste brutal et sera un rappel des dangers du racisme et des préjugés dans le monde d’aujourd’hui.

L’auteur de l’Arche du retour, Rodney Leon, est un architecte américain d’origine haïtienne installé à New York. Il a notamment conçu le monument national du cimetière africain de New York. Lors de la présentation de ce projet, il a expliqué que l’œuvre est « un objet et un espace spirituel symbolique avec lequel on peut interagir. C’est un lieu de reconnaissance, de contemplation, de méditation, de réflexion, de guérison, d’éducation et de transformation ».

Au départ, 310 projets ont été proposés par des candidats de 83 pays. Parmi tous ces projets, 16 ont été sélectionnés et soumis à un comité composé de cinq membres. Ensuite, sept finalistes ont été invités à présenter leurs projets à un jury international au siège de l’UNESCO à Paris en août 2013.

Mémorial d’Ebène, de Nicolas Grun et Pierre Laurent, est arrivé à la deuxième place. Deux projets se partagent la troisième place, le « Passage du Milieu » de Sofia Castelo et la « Terre blessée » de Carlo Gondolfi, Paola Passeri, Alessandra Ripa et Monica Sacchetti.

« De l’oppression à la liberté, du traumatisme à l’apaisement, le Mémorial permanent situé dans l’enceinte des Nations Unies est un symbole des efforts engagés par la communauté internationale et par les citoyens dans le monde entier pour briser le silence sur cette histoire. Il constitue un hommage aux victimes, à toutes les femmes et les hommes qui se battent pour les droits de l’homme universels », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui est intervenue au cours de cet événement au côté du Président de la 68ème session de l’Assemblée générale, John W. Ashe et du Président du Comité du Mémorial permanent, Courtenay Rattray.

La Première ministre de Jamaïque, Portia Simpson Miller, ainsi que d’autres chefs de gouvernement ont également pris part à cet événement avec le réalisateur Lee Daniels.

La construction du Monument devrait être terminée à l’automne 2014.

(Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO; propos recueillis par Florence Westergard)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...