Libye : les défis persistants du processus de rétablissement et de réconciliation

Écouter /

Tarek Mitri, Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (Photo : ONU/Rick Bajornas)

Le Conseil de sécurité a entendu lundi matin, à New York, l'exposé de Tarek Mitri, le Représentant spécial des Nations Unies en Libye. Ce dernier a dressé un bilan plutôt mitigé des trois mois écoulés en regrettant les tensions au sein du Conseil national, mais aussi, et c'est nouveau, l'incapacité de la compagnie nationale de pétrole à approvisionner ses clients dans un pays qui dépend grandement de cette ressource naturelle.

Selon Tarek Mitri, les défis en Libye restent nombreux. Il a notamment évoqué la suspension par les principales formations politiques de leur participation au Congrès national chargé d'élaborer les institutions du pays, même si par la suite, ces formations ont repris leur contribution. Le Représentant spécial a aussi mentionné les conséquences des changements régionaux, en particulier en Egypte et en Tunisie.

Plus récente, l'incapacité de la compagnie pétrolière nationale d'honorer ses contrats, est source de préoccupation. Une situation grave quand ont sait que les revenus pétroliers représentent 80% du PNB et 97% des exportations.

Par ailleurs, Tarek Mitri a souligné les problèmes rencontrés pour l'adoption d’une loi sur la justice transitionnelle, vitale pour la réconciliation nationale. De même, la place des femmes et des minorités ethniques dans la nouvelle constitution pose problème

Le Représentant spécial s'est dit préoccupé par l'insécurité persistante tant à Tripoli que dans le reste du pays. Il a aussi fait état du sort des 8.000 détenus liés au conflit avec encore des cas de décès liés aux tortures. Mais aussi des inquiétudes quant à l'équité des procès imminents de 250 hauts responsables du régime Kadhafi..

En conclusion, le Représentant spécial s'est voulu optimiste et a cité parmi quelques nouvelles encourageantes, la création de la Haute Commission électorale nationale.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...