Journée mondiale contre la rage: la rage peut être évitée soulignent la FAO, l'OIE et l'OMS

Écouter /

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publient, à l'occasion de la Journée mondiale contre la rage, le 28 septembre, une déclaration commune, en vue d'atteindre leur objectif de réguler la maladie chez les animaux et d'éliminer la rage chez les humains. Les trois organisations insistent sur le fait que la rage peut être évitée.

Environ 60 000 personnes meurent de la rage chaque année. Cette  maladie affecte essentiellement les enfants. Cependant, il est possible d'éviter ces décès.

Les trois organisations font d'abord valoir que l'action collective, la formation et la sensibilisation du grand public sont des éléments importants du succès des programmes de lutte contre la rage, et la vaccination massive des chiens en est un aspect critique. Plus de 100 pays rapportent des cas de rage chez des chiens, dont il découle un risque certain pour l'homme. La vaccination d'au moins 70% des chiens interrompt le cycle de transmission chez les chiens et vers l'homme. Il existe des vaccins sûrs, efficaces et financièrement abordables contre la rage canine.

Une personne mordue par un chien enragé conserve une chance de survie si la plaie est immédiatement nettoyée avec le plus grand soin, à grande eau et au savon, et si une prophylaxie post-exposition adaptée est mise en place à temps. Une vaccination préventive contre la rage peut être pratiquée chez les personnes qui sont fréquemment en contact avec des animaux domestiques ou sauvages. De plus, la surveillance est un fondement important pour comprendre les tendances et orienter les actions visant à éliminer la rage.

Outre la rage canine, la rage transmise par la faune sauvage requiert également une grande attention, comme les chauves-souris en Amérique du Sud. Les animaux d'élevage peuvent aussi être contaminés par des chiens ou des animaux sauvages.

(Extrait : Katinka de Balogh, Fonctionnaire principale de la FAO chargée de la santé publique vétérinaire ; des propos recueillis par Sandra Ferrari)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
17/09/2014
Loading the player ...