Iraq : Ban Ki-moon déplore l’attaque contre un camp de réfugiés iraniens au nord de Bagdad

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon, a condamné aujourd’hui l’attaque perpétrée en Iraq contre un camp d'exilés iraniens près de la capitale, Bagdad. Il a exhorté le gouvernement à lancer une enquête sur ce qui s’est passé.

«Le Secrétaire général déplore les événements tragiques du camp d’Achraf aujourd’hui qui auraient fait 47 morts”, a déclaré son porte-parole, Martin Nesirky, dans un communiqué. “Il exprime sa tristesse et adresse ses plus sincères condoléances aux familles des victimes.”

Les autorités iraquiennes ont confirmé que le soutien médical est mis en œuvre au camp, avec l'appui de la Mission d’assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI).

Le Camp d'Ashraf est composé d’exilés iraniens, dont beaucoup de membres d’un groupe connu sous le nom des Moudjahidines du peuple iranien.

Plus de 3.000 habitants ont été relogés dans un centre de transit connu sous le nom de camp Liberty tandis que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) procède à un processus visant à déterminer leur statut de réfugié, et à les réinstaller à l’extérieur du pays, conformément à un accord signé en décembre 2011 entre l’ONU et le gouvernement iraquien.

Cette réinstallation est une priorité pour la MANUI, en laquelle Ban Ki-moon a rappelé son «plein appui et sa confiance absolue».

La mission de l’ONU a déclaré son intention de mener rapidement sa propre enquête sur cette attaque.

Dans sa déclaration d’aujourd’hui, Ban Ki-moon a exhorté le gouvernement à rétablir la sécurité dans le camp et a souligné qu’il est de sa responsabilité de «veiller à la sécurité” des résidents.

Il a également appelé le gouvernement iraquien à enquêter rapidement sur l’incident et à divulguer les résultats.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...