Humanitaire : l'ONU convoquera le tout premier sommet mondial à Istanbul en 2016

Écouter /

Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires (OCHA)

Le premier Sommet humanitaire mondial se tiendra à Istanbul, en Turquie, en 2016, a annoncé aujourd’hui le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, tout en appelant les États Membres à soutenir cet effort pour mieux aider les quelque 100 millions de personnes dans le besoin chaque année.

«Nous devons partager les meilleures pratiques et trouver des moyens novateurs de rendre l’action humanitaire plus efficace et inclusive “, a déclaré Ban Ki-moon lors d'un événement sur le Sommet qui a eu lieu en marge du débat annuel de haut niveau de l’Assemblée générale.

” La seule façon de répondre aux besoins futurs passe par des partenariats efficaces et novateurs avec les gouvernements, les organisations non gouvernementales, les communautés locales, et de nouveaux partenaires tels que le secteur privé et la philanthropie. ”

L’an dernier, 28,8 millions de personnes ont été déplacées par les conflits et la violence. La croissance démographique, l’augmentation de la pauvreté et le changement climatique ne feront que rendre les populations plus vulnérables aux crises humanitaires.

Ban Ki-moon a déclaré que le sommet aura quatre thèmes : l'efficacité humanitaire, la réduction de la vulnérabilité et la gestion du risque, la transformation par l’innovation, et les réponses aux besoins des personnes victimes des conflits.

Les préparatifs du Sommet débuteront au début de l’année prochaine avec des consultations régionales, en donnant aux pays la possibilité de discuter et d'affiner les thèmes au cours des deux prochaines années. Les consultations seront facilitées par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), dirigé par la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’ urgence, Valerie Amos.

Ban Ki-moon a appelé à l’appui non seulement des gouvernements mais aussi des organisations au sein du système humanitaire, en soulignant l’importance de leur travail pendant les périodes de conflits et de catastrophes.

«Nous comptons sur l’engagement des gouvernements et tous nos partenaires pour des consultations et assurer une participation aussi large que possible”, a-t-il dit.

Le Secrétaire général a souligné que l'accent sera mis sur des crises actuelles comme celles du Pakistan et de la République centrafricaine. Il a également annoncé qu’il allait convoquer une deuxième conférence des donateurs pour la Syrie en janvier. «Je vous exhorte à soutenir cette conférence et à envisager tous les recours existants pour les nombreuses crises urgentes dans le monde entier. ”

De son côté, Valerie Amos a remercié les États Membres pour leur volonté de s’engager dans des consultations qui ont précédé le Sommet. ” Il ressort clairement des déclarations de soutien que nous avons reçues aujourd’hui qu’il y a un besoin de rassembler la communauté humanitaire à travailler ensemble pour trouver des façons pour faire en sorte que la voix des personnes les plus démunies soit entendue », a-t-elle ajouté.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...