Désertification : Le point sur le concept de « Zero Net Land Degradation »

Écouter /

La dégradation de terres est un phénomène qui concerne tous les pays et dans les zones arides, il entraîne un processus de désertification très difficile à inverser. Elle est au centre des discussions de la onzième Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (COP 11), réunie durant deux semaines à Windhoek, en Namibie.

Chaque année, 12 millions d'hectares de terres sont perdus à cause de la désertification, soit trois fois la taille de la Suisse. Malheureusement, c'est souvent les populations les plus pauvres qui en paient le prix.

Pourtant, grâce à une gestion durable des terres, c'est non seulement possible de contrer la désertification, mais c'est également possible de restaurer les terres dégradées.

C'est à partir de ce constat que les pays qui étaient présents RIO+20 s'étaient mis d'accord sur le concept de « Zero Net Land Degradation ».

« Zero Net Land Degradation », c'est une recommandation qui concerne directement la Convention sur la lutte contre la désertification et dont le but est de créer un futur neutre en matière de dégradation des terres.

Selon Youssef Hibrahimi, Directeur général de l'organisation CAP DEV « C'est toute la problématique qui est posée aux scientifiques. Il y a toujours une dynamique de dégradation et de lutte contre la dégradation. C'est une question théorique que se pose tout d'abord les scientifiques pour savoir ensuite comment la traduire en programme d'action. »

Lors de la réunion du comité plénier, le sujet a été abordé.

Pour Adamou Bouhari, chargé du Programme dégradation des terres au Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les discussions avaient pour objet de « définir des objectifs opérationnels et des objectifs stratégiques clairs qui permettront dans un avenir proche, et à moyen terme, d'évaluer ce qui a été fait en matière d'avancée par rapport à cette décision de la Conférence de RIO+20 ».

(Correspondance spéciale de Géraldine Deblon, pour la Radio des Nations Unies à la COP 11, à Windhoek)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/11/2014
Loading the player ...