Désarmement : nouvel élan pour la ratification du traité d’interdiction des essais nucléaires

Écouter /

Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du comité préparatoire pour le TICEN

La Conférence en vue de faciliter l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) s'est tenue vendredi au Siège de l'ONU à New York.

L'objectif de cette Conférence est d'encourager les huit pays qui ne l'ont toujours pas fait, à ratifier le TICEN, de sorte que celui-ci puisse entrer en vigueur.

A ce jour 183 pays ont signé le Traité et 161 l'ont ratifié, soit seulement 36 des 44 pays de l'Annexe II du traité, dont la ratification est indispensable à l'entrée en vigueur du Traité.

Avec plus de 90% des États du monde aujourd'hui qui ont dit "non" aux essais nucléaires, qui jugent ceux-ci nocifs et qui ne veulent pas de prolifération massive, le traité est donc de fait universel, a souligné le Secrétaire exécutif du comité préparatoire pour le TICEN, Lassina Zerbo, lors d'une conférence de presse à l'ONU.

A noter que depuis que les mesures de dissuasions aux essais qui permettent de détecter tout essai à travers la planète ont été mise en œuvre, seuls trois essais ont eu lieu, à comparer à la centaine observée chaque année avant la mise en place de ces dispositifs.

Les pays réunis vendredi devraient signer une Déclaration soulignant l'adhésion quasi-universelle au TICEN.

Aussi, un groupe de personnalités éminentes originaires en partie des huit pays qui n'ont pas ratifié le Traité a été formé par Lassina Zerbo afin d'inciter ces derniers à le ratifier.

(Extrait sonore : Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du Comité préparatoire pour le TICEN ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/09/2014
Loading the player ...