Côte d’Ivoire : les parties politques souffrent d’un déficit démocratique, estime l’ONG l’ADJLCI

Écouter /

ADJLCI, Agir pour la Démocratie, la Justice et la Liberté en Côte d'Ivoire.

L'ADJLCI, l'ONG ivoirienne Agir pour la démocratie, la justice et la liberté en Côte d'Ivoire, vient de rendre publique une déclaration dans laquelle elle pointe du doigt le déficit de démocratie et de culture de la paix au sein des principales formations politiques ivoiriennes, que sont le RDR (Rassemblement des républicains), le PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) et le FPI (Front populaire Ivoirien).

Julien Fernand Gauze, le président de l'ONG ADJLCI répond aux questions d'Ousmane Kanté de ONUCI FM.

(Extrait sonore : Julien Fernand Gauze, président de Agir pour la Démocratie, la Justice et la Liberté en Côte d'Ivoire; propos recueillis par Ousmane Kanté de ONUCI FM)

Classé sous Dossiers.
Le dernier journal
Le dernier journal
30/10/2014
Loading the player ...