Bossangoa / RCA : ville déserte avec 5.000 personnes refugiées dans la mission catholique

Écouter /

Kaarina Immonen, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour la République centrafricaine et chargée des affaires humanitaires

Une équipe de l'ONU conduite par la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies chargée des affaires humanitaires pour la République centrafricaine (RCA), Kaarina Immonen, s'est rendue jeudi 12 septembre à Bossangoa dans le nord-ouest du pays, après la flambée des violences et les exactions reportées depuis la semaine dernière dans cette agglomération.

Au cours de ces actes de violences, une centaine de personnes ont trouvé la mort, parmi lesquels deux employés nationaux de l'ONG ACTED. Il y a eu aussi de dizaines de blessés et plusieurs déplacés internes,

« Nous avons constaté sur place en fait qu'il s'agit d'une ville qui a été totalement dévastée», a indiqué Kaarina Immonen, ce vendredi lors d;un entretien avec la Radio des Nations Unies, précisant que les rues et les marchés étaient « complètement vides » et qu'il n'y avait aucune activité commerciale ou de transport.

L'équipe a visité l'hôpital de Bossangoa et s'est entretenue avec les représentants des communautés catholique et musulmane ainsi qu'avec la population.

Une partie de la population a fui la ville, 5.000 personnes se sont réfugiées dans l'enceinte de la mission catholique de la ville par crainte des exactions et représailles qui continuent, a expliqué la chargée des affaires humanitaires de l'ONU en RCA.

« Ces déplacés vivent dans des conditions de terreur » a rapporté Kaarina Immonen. D'après elle, ils se sentent absolument abandonnés et délaissés, manquant de protection.

Devant une telle situation, 60 éléments de la force internationale dirigée par l'Union africaine sont arrivés mercredi à Bossangoa pour apporter une protection à la population et aux humanitaires.

Des enfants dans la mission catholique de Bossangoa en République centrafricaine. (Photo : BINUCA)

La Représentante spéciale adjointe s'est toutefois félicitée que malgré ce contexte difficile et tendu, les humanitaires n'ont cessé de tenter d'aider la population.

Les travailleurs des droits de l'homme sont sur place pour évaluer la situation, le FNUAP a livré des kits de dignité et d'accouchement personnel à l'hôpital et un deuxième convoi contenant des produits de première urgence s'apprête à partir en début de semaine prochaine vers Bossangoa.

Lors de cette visite, il a été convenu que les représentants de la communauté catholique et ceux de la communauté musulmane entament un dialogue pour essayer de remédier à la situation, a expliqué Kaarina Immonen.

La Représentante speciale adjointe a lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle redouble son soutient à la République centrafricaine.

(Interview : Kaarina Immonen, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l'ONU, Coordonnatrice humanitaire et de développement, et Représentante résidente du PNUD en RCA ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...