Cisjordanie : Navi Pillay préoccupée par les dernières expulsions de Bédouins

Écouter /

Une femme bédouine et son fils devant leur maison démolie à Atir (Photo d’archive : IRIN / S. Gold).

Le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme est préoccupé par l'expulsion et les transferts forcés de Palestiniens en Cisjordanie. Depuis le 19 août dernier, les autorités israéliennes ont mené « des démolitions dans six endroits différents de la Cisjordanie qui ont abouti à des expulsions, des transferts forcés de populations palestiniennes, notamment à Jérusalem-Est ».

Selon la porte-parole du Haut Commissariat, la série la plus marquante a eu lieu le 19 août dernier quand sept familles et un total de 39 personnes ont perdu leur logement. « Les autorités israéliennes ont procédé à la destruction des maisons appartenant à cette communauté bédouine de Tel Al Adassa, à Jérusalem-Est », fait remarquer Cécile Pouilly. Tel-Aviv justifie ces destructions par l'absence de permis de construire des populations.

Le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme rappelle que depuis le début de l'année, près de 720 Palestiniens ont perdu leurs foyers du fait de ces démolitions.

Par ailleurs, le Haut Commissariat s'est inquiété du « possible usage excessif de la force des forces de sécurité israéliennes contre des civils palestiniens » au cours de récentes opérations de recherche et d'arrestations dans les camps de réfugiés en Cisjordanie. Depuis le 18 août dernier, au moins quatre Palestiniens ont été tués et une vingtaine de blessés lors de ces opérations de soldats israéliens suivies de heurts dans le camp palestinien de Qalandiya, près de Jérusalem.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/09/2014
Loading the player ...