Syrie : les humanitaires poursuivent leurs efforts malgré les risques

Écouter /

L’Organisation internationale pour les migrations ( OIM) indique que depuis le 15 août, plus de 42.000 réfugiés ont traversé les frontières de Peshkhabour et Sehela au Kurdistan iraquien. L’OIM a transporté environ 38.000 de ces réfugiés dans des camps et des lieux sûrs à travers le Kurdistan iraquien. Elle a également fourni 200 tentes pour les réfugiés nouvellement arrivés, ainsi que des articles non alimentaires tels que des ventilateurs et des systèmes de refroidissement aux réfugiés dans les camps.

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM ) a confirmé que malgré les risques il poursuit ses activités en Syrie. L'agence onusienne fait de son mieux pour aider les personnes dans le besoin. Il en va de même pour le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’ enfance (UNICEF) a précisé que malgré la montée des tensions, le Fonds et ses partenaires poursuivent sur le terrain la prestation de services essentiels pour les enfants et leurs familles, partout où il est possible de le faire. Même son de cloche à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui entend continuer son travail en Syrie.

Comme l'a fait remarquer l'OIM, le travail des humanitaires a commencé depuis le début de la crise. Ainsi, depuis mars 2011, l'Organisation a fournir une assistance à plus de 1,5 millions de Syriens.

(Extrait sonore : Gaëlle Sévenier, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/07/2014
Loading the player ...