Syrie : le Comité des droits de l'enfant de l’ONU consterné par la mort d'enfants dans la présumée attaque chimique.

Écouter /

Un jeune garçon reçoit des soins dans un hôpital en Syrie. Photo: Robin Meldrum/MSF

L’attaque par armes chimiques dans la banlieue de la capitale syrienne, Damas, provoquant la mort de plus de 300 civils, dont de nombreux enfants, est un exemple tragique et horrible de la façon dont les enfants syriens paient le prix ultime dans le conflit, a annoncé lundi le Comité des droits de l’enfant de l'ONU.

“Cette atrocité est une grande violation de la Convention relative aux droits de l’enfant”, a déclaré la présidente du Comité Kirsten Sandberg. «C’est un exemple frappant de la façon dont les droits des enfants sont violés alors que le conflit syrien s'aggrave, notamment le premier de tous les droits, le droit à la vie.”

“Ceux qui ont commis ces meurtres, et tous les autres crimes commis contre les enfants syriens, doivent être tenus responsables», a déclaré Kirsten Sandberg au nom du Comité.

La Convention relative aux droits de l’enfant s’applique en tout temps, a déclaré la présidente, en soulignant que plus de 7 000 enfants ont été tués et nombreux ont été blessés depuis le début du conflit.

«Le Comité se joint à l’appel lancé par le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme pour que toutes les parties au conflit cessent de viser les civils”, a-t-elle ajouté.

En 2011, lors d’un examen régulier de la mise en œuvre de la Convention par la Syrie, le Comité avait détaillé une série de violations des droits des enfants dans le pays, en particulier le droit à la vie, à la sécurité et contre la torture et les mauvais traitements. En mai 2012, le Comité a aussi dénoncé publiquement le massacre de El Houleh où 108 personnes, dont 49 enfants, sont mort.

Le Comité des droits de l'enfant est composé de 18 membres et surveille la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, qui a été ratifiée par 193 Etats, ce qui en fait le traité relatif aux droits de l’homme le plus largement ratifié de l’ONU.

Le Comité a indiqué qu’il va évaluer la situation des enfants syriens lors de sa prochaine session le 16 septembre prochain.

(Extrait sonore: Jorge Cardona, Membre du Comité des droits de l’enfant de l'ONU; propos recueillis par Florence Westergard)

Écouter /
Le dernier journal
Le dernier journal
22/10/2014
Loading the player ...