Syrie : Ban souligne que l’utilisation d’armes chimiques serait « un crime contre l’humanité »

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a réitéré vendredi son appel à une enquête immédiate sur les allégations d’une nouvelle utilisation d’armes chimique en Syrie en affirmant que cela constituerait un crime contre l’humanité, qui aurait des « conséquences graves » pour les auteurs.

« Toute utilisation d’armes chimiques constitue une violation du droit international », a souligné M. Ban lors d’une réunion à Séoul, en République de Corée sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« Un tel crime contre l’humanité devrait avoir des conséquences graves pour les auteurs. Une fois de plus, j’appelle à une enquête immédiate de ce dernier incident », a-t-il ajouté.

Une équipe de l’ONU est actuellement en Syrie pour enquêter sur l’utilisation présumée d’armes chimiques par le gouvernement à Khan al-Asal, ainsi que deux autres allégations rapportées par des États membres.

Le Secrétaire général a souligné qu’il n’y a « pas de temps à perdre » compte tenu de la situation humanitaire alarmante, et a réitéré son appel à toutes les parties prenantes de venir à la table des négociations.

« Le moment est clairement venu pour les parties prenantes de cesser les tirs, et commencer le dialogue. Je suis déterminé à faire tout mon possible pour faciliter une solution politique. C’est la seule issue possible à cette cette crise ».

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...