Soudan du Sud : les quinze s'inquiètent profondément de la situation à Jonglei

Écouter /

Le Conseil de sécurité a condamné ce vendredi les attaques sur des civils ainsi que le pillage des installations de l'ONU et autres organisations internationales dans l'État de Jonglei au Soudan du Sud.

Dans une déclaration à la presse, les quinze ont exprimé leur profonde inquiétude et déploré la multiplication des confrontations et affrontements et leurs effets sur les civils.

Le Conseil a rappelé au gouvernement son devoir de protection des civils, et d’assurer l’accès humanitaire en toute sécurité et sans entraves pour la livraison rapide et complète de l’aide humanitaire à tous les civils dans le besoin urgent d’assistance, conformément aux dispositions pertinentes du droit international et du droit humanitaire.

Par ailleurs, le Conseil a souligné la responsabilité du gouvernement de donner une totale liberté de mouvement et l'accès sans entraves à la Mission des Nations Unies en République du Soudan du Sud (MINUSS) à l’ensemble de l’État de Jonglei.

Enfin les quinze ont souligné que les responsables des violations du droit international humanitaire et des violations et des abus du droit international relatif aux droits humains doivent être tenus responsables de leurs actes et ont pris note de l’engagement du Président Kiir d’enquêter et de demander des comptes à ceux qui sont accusés d’avoir commis des violations contre les civils dans l’État de Jonglei.

(Mise en perspective : Crisitna Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...