RDC : une ONG encourage le gouvernement à lutter contre l'enrôlement des enfants dans les groupes armés

Écouter /

Ex-enfant soldat, Junior Nzita Nsuami/Ph. Droits Tiers

Des jeunes, réunis au sein de l'ONG Paix pour l'enfance, recommandent au gouvernement de s'impliquer dans l'encadrement des jeunes pour lutter contre l'enrôlement et l'exploitation des enfants dans des groupes armés. Ils ont fait cette recommandation au cours d'une conférence organisée, mercredi 14 août à Kinshasa, par la Fondation Werrason avec l'appui de l'Unicef.

Ces jeunes ont notamment appelé l'Etat congolais à définir une bonne politique salariale pour les fonctionnaires pour que les parents prennent bien en charge leurs enfants. Ce qui réduirait, selon eux, le risque de voir les jeunes adhérer aux groupes armés.

«J'ai été enrôlé de force dans rébellion en 1996, j'avais encore 12 ans et j'étais à école à Kiondo, au Sud-Kivu. On a été acheminé Rumangabo où on a reçu la formation militaire. Ce n'était pas facile mais on n'avait pas de choix. J'ai passé dix ans dans l'armée comme enfant soldat et c'est grâce à l'implication de la communauté internationale et du gouvernement qu'on nous a démobilisés», a témoigné Junior Nzita président de l'ONG Paix pour l'enfance et ex-enfant soldat

Il est l'auteur d'un livre de 90 pages intitulé «Si ma vie d'enfant soldat pouvait être racontée».

(Extrait sonore : Junior Nzita, Président de l'ONG Paix pour l'enfance et ex-enfant soldat ; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...