RCA : plus de la moitié de la population sans accès aux services de santé

Écouter /

En République centrafricaine, la crise politique entraine une crise sanitaire et plus de la moitié de la population n'a pas accès aux services de santé, a avertit ce mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d'un point de presse au Siège de l'ONU à Genève.

Plusieurs centres de santé sont non-opérationnels, dû notamment au pillage, au déplacement du personnel de santé ou au non-paiement des salaires. De plus, certains centres de santé demeurent encore occupés par les forces militaires.

Au-delà des conditions de vie précaires, ce manque de services de santé met à risque la population centrafricaine, notamment les personnes plus vulnérables, les femmes et les enfants, souligne le porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic.

L'OMS constate une recrudescence de la malnutrition avec plus de 400 cas de malnutrition sévère recensés dans le centre pédiatrique de Bangui au cours de deuxième trimestre de cette année.

L'épidémie de rougeole, qui a commencé à Bangui au cours du premier trimestre, s'est à présent répandue dans les provinces de l'Ouest, a expliqué le porte-parole.

Une riposte a été organisée par les partenaires de santé pour la rougeole mais aussi pour la polio.

L'OMS a remis des kits d'urgence aux ONG Merlin et Save the children, ainsi que des kits contre le choléra au Ministère centrafricain de la santé.

Le financement des opérations sanitaires dans le pays est problématique, a par ailleurs indiqué Tarik Jasarevic, en précisant que le secteur de santé n'est financé qu'à hauteur de 16%.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS )

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...