OIT : un nouvel outil pour contrer le travail des enfants

Écouter /

Selon l’OIT, environ 215 millions d'enfants travaillent souvent à plein-temps. Photo : OIT

L’OIT présente un manuel de formation destiné à aider ses mandants à lutter contre les pires formes de travail des enfants.
Le Bureau international du travail (BIT) lance ce lundi un nouvel outil visant à orienter les efforts déployés pour éliminer les pires formes de travail des enfants d’ici 2016.

Cet outil, intitulé “Mise en œuvre de la Feuille de route en vue de l'élimination des pires formes de travail des enfants d'ici 2016: Manuel de formation à l'usage des décideurs”, soutiendra les efforts déployés dans le monde entier traiter le problème du travail des enfants sous ses pires formes.

Le manuel de formation définit les pires formes de travail des enfants; présente les principales stratégies en vue de leur élimination; énonce les domaines d'action recommandés pour les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs ainsi que d’autres organisations de la société civile; et aborde la question du suivi et de l’évaluation comme caractéristique essentielle de plans d'action efficaces.

«Ce manuel est à la fois un outil de formation et un tremplin vers l’élaboration ou la révision d’un plan d’action national contre les pires formes de travail des enfants. Il donnera un nouvel élan aux efforts déployés au plan national pour atteindre l’objectif ambitieux d’éliminer les pires formes de travail des enfants», explique Constance Thomas, directrice du Programme international de l’OIT pour l’abolition du travail des enfants (IPEC).

Ce manuel de formation est complété par un Manuel de l'animateur, outil qui peut être utile pour les personnes souhaitant animer ou soutenir des ateliers de formation et des consultations nationales. Les versions française et espagnole du manuel de formation seront publiées d’ici la fin de l’année 2013.

La publication de ce manuel intervient avant la Conférence mondiale sur le travail des enfants, qui aura lieu à Brasilia du 8 au 10 octobre 2013. Cette conférence fait suite à la Conférence mondiale sur le travail des enfants qui s'est tenue à La Haye en 2010 et qui a adopté la Feuille de route en vue de l'élimination des pires formes de travail des enfants d'ici 2016.

Pour illustrer ce problème, on réécoute l'interview de Sophie de Coninck, spécialiste technique à IPEC. Elle indiquait il y a quelques mois les défis, les perspectives et les leçons à tirer en Afrique à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants.

(Interview : Sophie de Coninck, spécialiste technique à l'IPEC ; propos recueillis par le service de communication du BIT)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/12/2014
Loading the player ...