Mali présidentielles / ONU : pour un second tour tout aussi pacifique

Écouter /

Après 22 mois de crise, les élections présidentielles au Mali se sont déroulées de manière pacifique avec un taux record de participation de 51,4%, le plus élevé depuis la période de démocratisation, a déclaré vendredi le Directeur adjoint de la division électorale de l'ONU, lors d'une interview à la Radio des Nations Unies.

Aucun candidat n'a obtenu les 50% requis pour être élu directement. Ibrahim Boubabcar Keïta, qui a obtenu 39,2% des suffrages sera opposé à Soumaïla Cissé, qui en a obtenu 19,44 %.

Le second tour est prévu le dimanche 11 août.

La Division électorale de l'ONU note cependant que trois autres candidats sur les vingt-huit qui se sont présentés ont obtenu des résultats dont il faut tenir compte. Il s'agit de Dramane Dembélé (9,59%) de Cheick Modibo Sidibé (4,87 %), et de Housseini Amion Guindo (4,36%), qui ont tous obtenus plus de 4%.

De plus, sur les quelque 3,5 millions de votants, 403 000 scrutins seraient nuls, un chiffre que la Division d'assistance électorale onusienne estime être « assez élevé ». Le taux de scrutin nuls sont sous investigations. Ils pourraient être attribuables à la formation du personnel dans les bureaux de vote, ou encore la sensibilisation des votants puisque les scrutins regroupaient plusieurs candidats sur une même feuille. Pour l'instant, la Division électorale onusienne affirme ne pas disposer d'éléments qui feraient penser qu'ils auraient été intentionnels.

Des mesures ont déjà été prises pour assurer que les quelques endroits qui lors du premier tour avaient connu des retards logistiques, notamment dans la zone de Kidal au nord, disposent de tout le matériel électoral pour le second tour.

La Division électorale onusienne s'attend à ce qu'il y ait autant de participation au cours du second tour qu’au premier, et souhaite également voir se dérouler le scrutin d'une façon aussi pacifique en dépit des coalitions qui se formeront et feront que le second tour sera forcement plus compétitif que le premier.

(Interview : Ali Diabacté, Directeur adjoint de la Division de l'assistance électorale de l'ONU ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...