Liban / ONU : le mandat de la FINUL prorogé d’un an

Écouter /

Soldats de maintien de la paix népalais en patrouille (Photo:Onu-John Isaac)

Le Conseil de sécurité a décidé à l'unanimité ce jeudi de renouveler jusqu'au 31 août 2014 le mandat de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), « dont le déploiement avec l’armée libanaise a contribué à créer un nouvel environnement stratégique » dans le sud de ce pays.

Cette prorogation par la résolution 2115 s'accompagne de plusieurs exigences dont celle pour toutes les parties de respecter la cessation des hostilités, la Ligne bleue, et de coopérer avec l'ONU et avec la FINUL. Les parties doivent instamment respecter la sécurité du personnel de la Force onusienne et sa liberté de circulation et une enquête doit être réalisée par le Liban sur les trois attentats commis en 2011 contre la FINUL et la traduction en justice de leurs auteurs. De plus, les parties doivent coopérer pour réaliser des progrès tangibles vers un cessez-le-feu permanent et une solution à long terme.

De son côté, Israël doit procéder sans plus tarder au retrait de son armée de la partie nord de Ghajar. Enfin, toutes les États doivent respecter et appuyer pleinement l’instauration, entre la Ligne bleue et le Litani, d’une zone d’exclusion de tous personnel armés, biens et armes autres que ceux du Gouvernement libanais et de la FINUL.

Le 11 août 2006, le Conseil de sécurité avait modifié le mandat de la FINUL, présente au Liban depuis 1978, pour mettre fin au conflit entre Israël et le Hezbollah, qui faisait rage depuis un mois. Portés à un maximum de 15.000 contre 2.000 à l’époque, les effectif de la FINUL sont chargés depuis sept ans de contrôler la cessation des hostilités, d’accompagner et d’appuyer les forces armées libanaises à mesure de leur déploiement et de faciliter l’accès humanitaire aux populations civiles.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...