Afghanistan /ONU : une collaboration sécuritaire accrue pour permettre à l’Organisation de rester

Écouter /

« Auparavant, lorsque le contexte devenait chaud et les risques sécuritaires augmentaient, l'ONU avait tendance à partir, et surtout à évacuer son personnel international. Cela a changé, avec l'adoption de l'approche "stay and deliver" », a déclaré Kevin Kennedy, le Secrétaire général adjoint par intérim chargé de la sûreté et de la sécurité, au micro de la Radio des Nations Unies au retour d'une mission en Afghanistan.

Avec l'approche des élections et le prochain départ des troupes de l'OTAN-ISAF, Kevin Kennedy s'est rendu sur le terrain pour évaluer la situation et discuter des mesures à prendre. Il a rencontré les ministres de la défense et de l'intérieur ainsi que le chef de la police afghane et de la police afghane chargée de la sécurité de l'ONU, qui selon lui, étaient tous “raisonnablement optimistes sur leur capacité à répondre aux défis dans le futur et clairement engagés à faire tout leur possible pour permettre à l'ONU de rester sur le terrain”.

Selon le chef de la sécurité à l'ONU, il y a quelques années l'Organisation a changé d'approche sur le terrain en appliquant la politique « stay and deliver », littéralement rester et pourvoir. Alors qu'auparavant, lorsque les conditions sécuritaires se dégradaient, l'ONU tentait de déterminer “quand il fallait partir”, elle cherche à présent à voir “comment rester”.

Cette approche repose, avant tout, sur l'évaluation constante de la situation sécuritaire, en analysant les menaces et les risques pour le personnel de l'ONU et de voir comment les atténuer, afin que l'ONU puisse mener à bien son travail.

« Dans la mesure où l'ONU œuvre dans les pays les plus difficiles, on ne ferait pas notre devoir si on n'était pas sur place » a expliqué Kevin Kennedy, tout en soulignant qu'il était important que les leaders et managers internationaux soient côte à côte avec les nationaux afin de mieux pouvoir les appuyer.

(Extrait sonore : Kevin Kennedy, Secrétaire général adjoint par intérim, chargé de la sûreté et de la sécurité de l'ONU; propos recueillis par Ben Malor)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...