UNICEF : malgré les difficultés financières, les efforts en faveur des enfants les plus vulnérables se poursuivent

Écouter /

Dans un rapport publié mardi, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) affirme qu’en dépit de préoccupations financières dans la plus grande partie du monde et de situations d’urgence complexes touchant les enfants dans près de 80 pays en 2012, des progrès ont continué à être réalisés l’an dernier au niveau mondial pour des millions d’enfants.

« À l’approche de la date butoir pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), nous avons de bonnes raisons de célébrer la baisse des taux de pauvreté, la disparition presque complète de la poliomyélite, l’intensification de la vaccination, l’augmentation de la fréquentation scolaire des filles, l’amélioration de l’accès à l’eau propre et à la nutrition et le fait qu’un nombre sans précédent d’enfants survivent et s’épanouissent au-delà de leur cinquième anniversaire, » a souligné le Directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake.

Parmi les principales réalisations, l’agence onusienne a mis en avant l’utilisation d’un système d’enregistrement des naissances utilisant les SMS au Nigéria et en Ouganda. Auparavant, le faible taux d’enregistrement des naissances avait souvent placé les enfants dans l’incapacité de fréquenter l’école et ils étaient exposés à de nombreux risques dont celui de la traite.

De même, en Zambie, pour diagnostiquer et traiter rapidement les nourrissons infectés par le VIH, l’UNICEF soutient le programme RapidSMS. Depuis sa phase pilote, en 2010, le programme a transmis plus de 10.000 résultats de tests à partir de laboratoires de deux localités principales vers plus de 260 dispensaires situés, pour la majorité des cas, dans des zones rurales, faisant passer les délais de diagnostic de 44 à 26 jours.

En partenariat avec d’autres agences onusiennes, l’UNICEF a lancé plusieurs initiatives innovantes, dont la création en mars 2012 avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), de la Commission de l’ONU sur les produits d’importance vitale pour améliorer l’accès à des interventions sanitaires efficaces et peu coûteuses pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes en âge de procréer.

Dans le rapport, l’UNICEF a indiqué qu’en 2012, l’agence et ses partenaires ont fait face à 286 situations humanitaires dans 79 pays. Parmi celles-ci, le conflit en Syrie a requis des efforts particuliers. L’UNICEF a notamment fourni de l’eau potable à plus de 100.000 personnes dans les camps de réfugiés et au sein des communautés d’accueil ainsi que des fournitures pour l’hiver à plus de 260.000 personnes dans ce pays.

L’agence a également contribué à offrir un enseignement continu à près de 80.000 enfants touchés par le conflit, soutenu la vaccination de plus de 1,4 million d’enfants contre la rougeole et a apporté un soutien psychosocial à environ 47.000 enfants.

« L’organisation demeure à la fois chef de file mondial pour l’achat de fournitures pour les enfants et le plus grand distributeur de vaccins dans les pays en développement. En 2012, les stratégies d’achat et les dispositifs innovants de financement de l’UNICEF ont généré une économie de plus de 197 millions de dollars », a expliqué le rapport.

Malgré un contexte de financement rendu difficile par les préoccupations financières dans le monde, les contributions en espèces ont augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente, ce qui témoigne « de la confiance des bailleurs de fonds à l’égard des capacités de l’UNICEF à tirer parti de son expertise, de son savoir-faire technique, de ses vastes partenariats et de sa présence mondiale pour sauver et améliorer la vie des enfants ».

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/07/2014
Loading the player ...