Tunisie : Navi Pillay condamne fermement le meurtre d'un dirigeant de l'opposition

Écouter /

Navi Pillay

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a fermement condamné ce jeudi 25 juillet l'assassinat du dirigeant de l'opposition en Tunisie et membre de l'Assemblée nationale constituante, Mohamed Brahmi.

Dans un communiqué, Navi Pillay a appelé la population et la classe politique du pays à former un front uni contre les tentatives pour faire échouer la transition démocratique dans le pays.

Mohamed Brahmi, a été abattu jeudi matin devant son domicile situé dans la banlieue de Tunis, en présence de sa fille.

« Je suis choquée et profondément attristée d'apprendre l'assassinat de M. Brahmi. J'appelle les autorités à lancer immédiatement une enquête rapide et transparente afin de s'assurer que les personnes responsables de ce crime rendent des comptes », a déclaré Navi Pillay.

« Il s'agit du troisième assassinat de cette nature au cours des dix derniers mois. M. Lotfi Naghdh a été tué en octobre 2012, et il y a tout juste six mois, une autre personnalité politique, Chokri Belaid, était assassinée dans des circonstances similaires à celles entourant la mort de M. Brahmi, »a- t-elle ajouté.

Pour la Haut Commissaire il est essentiel que les autorités offrent une meilleure protection aux personnes qui, comme Mohamed Brahmi, sont clairement menacées.

Le gouvernement doit prendre des mesures fortes pour montrer qu'il fera respecter l'état de droit et doit faire tout son possible pour dissuader ces actes terribles qui semblent conçus pour envenimer la situation et saper la transition démocratique en Tunisie.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...