Syrie: la recrudescence du conflit entrave la distribution de l’aide alimentaire

Écouter /

La recrudescence des combats entrave l’aide des humanitaires (photo d’archives: PAM / A. Etefa).

Le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) n’a réussi à atteindre que 2,4 millions de personnes en Syrie au mois de juillet, au lieu des 3 millions prévus. De nombreuses zones sont devenues inaccessibles à cause de la recrudescence des conflits, ce qui entrave la distribution de nourriture. Selon l'agence onusienne, de plus en plus d'endroits en Syrie sont difficiles d'accès ou totalement inaccessibles en raison de la recrudescence des combats.

Le regain de violence dans de nombreuses zones des villes de Damas et Homs et la prolifération de postes de contrôle autour des principales villes ont affecté le rythme de distribution de la nourriture. Selon la porte-parole du PAM à Genève, l'agence qui est en dessous de ses objectifs initiaux, espère pouvoir rattraper ce gap et atteindre au mois d'août cet objectif des trois millions. « Mais cette situation d'insécurité et ces violences redoublées, notamment dans certaines zones comme Homs, Alep et Al Hasakeh ont entraîné des retards », a souligné Elisabeth Byrs.

La prolifération des barrages et des check-points sur les routes fait que l'aide humanitaire est ralentie. « Non seulement la distribution par camions dans les points d'allocation venant des entrepôts mais ensuite la distribution aux personnes directement. Ces deux phases sont ralenties par les barrages des groupes armés et les combats », fait-elle remarquer.

La situation est surtout très préoccupante dans la vielle ville de Homs où environ près 2500 personnes seraient piégées par les intenses combats. Actuellement les partenaires du PAM essaient de distribuer autour de ces zones assiégées. « Le PAM a prépositionné des rations alimentaires pour pouvoir aider ces personnes vulnérables dès qu'elles pourront s'échapper ou dès que les humanitaires ont accès à ces zones assiégées. Dès qu'il y a un créneau, les partenaires du PAM essaient de venir en aide à ces populations. Malheureusement, nous sommes inquiets par la situation à Homs, Alep et Al Hasakeh dans le nord-est de la Syrie ».

Malgré la dégradation de la situation, près de 364.000 personnes ont reçu une assistance alimentaire à Homs au cours du mois de juillet. Le PAM a également réussi a venir en aide à 510.000 personnes à Alep au cours du mois de juillet. En juin, le Programme alimentaire mondial avait réussi à atteindre 2,5 millions de personnes, 100.000 personnes de plus que ce mois-ci.

L’agence humanitaire a annoncé avoir besoin de 29,3 millions de dollars par semaine pour aider 7 millions de Syriens dont 4 millions à l’intérieur du pays et 3 millions de réfugiés dans les pays voisins. « Il nous manque 763 millions de dollars d’ici à la fin du mois de décembre », a déclaré la porte-parole, qui a ajouté espérer « que les donateurs soient au rendez-vous ».

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
31/07/2014
Loading the player ...