Soudan du Sud: le PAM lance une opération d'aide aux déplacés avec l'intensification des violences

Écouter /

Une famille de déplacés dans le village de Fertait, dans l’Etat de Jonglei, au Soudan du Sud (Photo: ONU).

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) lance une opération héliportée pour acheminer une aide alimentaire d'urgence à des dizaines de milliers de déplacés. Ces personnes vulnérables se sont réfugiées dans des endroits difficiles d'accès pour échapper aux violences intercommunautaires à Pibor, dans l'état du Jonglei, au Soudan du Sud. Le PAM vient de lancer un appel de fonds de 20 millions de dollars pour assurer une assistance d'urgence auprès de 60.000 personnes jusqu'à la fin-décembre.

Dans certaines zones du comté de Pibor où la communauté humanitaire dispose d'un accès, le PAM fournit une assistance alimentaire à travers des distributions comme celles qui se déroulent cette semaine à Dorein, Labdab et Pibor. Début juillet, l'agence a également fourni une assistance à plus de 4.700 personnes, notamment les femmes et les enfants. Ces personnes étaient arrivées des villages et de la brousse pour trouver de l'aide dans la ville de Pibor.

Les affrontements entre les forces gouvernementales et les insurgés ainsi que la recrudescence des violences entre les communautés Lou Nuer et Murle ont obligé des milliers de familles à trouver refuge dans des zones actuellement inaccessibles en raison de l'insécurité et des routes devenues impraticables avec des pluies torrentielles.

«Ces personnes ont besoin immédiatement de nourriture et ne peuvent attendre plus longtemps car elles ont passé plusieurs semaines cachées dans la brousse,» a déclaré Chris Nikoi, Directeur du PAM au Soudan du Sud. «Nous ne ménageons aucun effort pour fournir une assistance vitale mais nous avons besoin de stocks supplémentaires dans le pays et de plus d'hélicoptères pour transporter les vivres à ceux qui en ont le plus besoin,» a-t-il ajouté.

Alors que le PAM fournit déjà une assistance alimentaire à certains déplacés dans les zones où il dispose d'un accès, l'agence a urgemment besoin de fonds pour acheter davantage de nourriture et affréter des hélicoptères. D'où cet appel du PAM qui a besoin urgemment de 20 millions pour poursuivre ses opérations jusqu'à la fin de l'année.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/09/2014
Loading the player ...