Situation au Darfour : le Conseil de sécurité a examiné le rapport de Ban Ki-moon

Écouter /

Force de maintien de la paix de l’UNAMID

Le Conseil de sécurité a examiné mercredi 24 juillet à New York, le rapport du Secrétaire général sur la MINUAD, l'Opération hybride de l'Union africaine et des Nations Unies dans la province soudanaise du Darfour. Ce rapport de Ban Ki-moon a été présenté devant les quinze par Mohamed Ibn Chambas, le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de l'Union africaine et Chef de la MINUAD, en présence du Représentant permanent du Soudan auprès des Nations Unies, l'Ambassadeur Daffa-Alla Elhag Ali Osman.

En 2013, 10 ans se sont écoulés depuis le début du conflit au Darfour. Le rapport du Secrétaire général qui rend compte de l'évolution de la situation au Darfour au cours de la période du 1er avril au 30 juin 2013, indique que les efforts en faveur d'un accord de paix global au Darfour n'ont pas donné les résultats escomptés depuis la signature en 2011 du Document de Doha pour la paix dans cette région.

Ban Ki-moon se dit vivement préoccupé par les affrontements militaires et des conflits intercommunautaires généralisés qui  ont contribué au déplacement de près de 300 000 personnes depuis janvier 2013. Le Secrétaire général lance un appel à toutes les parties belligérantes pour qu'elles s'abstiennent d'attaquer les zones civiles.

Et au total, 50 actes de banditisme, dont des cambriolages et des vols visant les biens d'agents de la MINUAD ou de personnel humanitaire ont été recensés pendant la période à l'examen.

« Ce conflit ne peut pas être gagné par la force des armes, mais peut être résolu à travers un dialogue politique inclusif qui répond aux revendications légitimes du peuple du Darfour pour le développement et l'amélioration de la situation économique et sociale » a conclu le Secrétaire général des Nations Unies dans son rapport.

Auparavant le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité deux résolutions ; l'une qui proroge le mandat de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq jusqu’au 31 juillet 20t4; et l'autre où le Conseil décide que jusqu’au 6 mars 2014, l’embargo sur les armes visant la Somalie ne s’appliquera pas aux activités du Conseil fédéral somalien.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/07/2014
Loading the player ...