RDC : Washington appelle Kigali à ne plus soutenir le M23

Écouter /

Des rebelles du M23 dans une localité du Nord-Kivu/

Les États-Unis ont appelé mardi le Rwanda à stopper son soutien aux rebelles du M23 en République démocratique du Congo (RDC), estimant avoir les preuves de l'implication de responsables militaires rwandais.

«Nous exigeons que le Rwanda mette immédiatement fin à toute forme d'aide au M23 (et) retire son personnel militaire de l'est de la RDC », a déclaré la porte-parole du Département d'État américain, Jen Psaki.

Les inquiétudes américaines font suite à "un faisceau de preuves crédibles" dévoilées par l'ONG Human Rights Watch (HRW), a précisé Jen Psaki. Human Rights Watch a déclaré lundi que les rebelles du M23 menaient des dizaines d'exécutions sommaires, violaient de nombreuses femmes et recrutaient de force des enfants avec le soutien du Rwanda voisin.

La déclaration du Département d'État précède la tenue jeudi d'une réunion du Conseil de sécurité qui sera présidé par le Secrétaire d'État américain, John Kerry.

Le mouvement rebelle continue à affronter les forces gouvernementales congolaises près de Goma, la plus grande ville de la province du Nord-Kivu, qu'elle a prise et contrôlée pendant plusieurs jours en novembre dernier.

Le Rwanda et l'Ouganda ont été accusés à plusieurs reprises, notamment par des experts de l'ONU, de soutenir le M23, une rébellion qui combat l'armée de RDC depuis mai 2012 dans la province du Nord-Kivu dans l'Est de la RDC. Des accusations que Kigali et Kampala ont toujours démenti.

(Correspondance de Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...