RDC : l'exigence américaine d'un retrait des troupes rwandaises favorablement accueillie par la MONUSCO

Écouter /

Madnodje Mounoubai, Porte-parole de la MONUSCO (Radio Okapi/Ph. Aimé-Nzinga)

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) a aussi apprécié la position des États-Unis concernant le M23 et le rôle du Rwanda. Elle a estimé que cette position prise par un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, donnerait plus de poids à l'accord cadre signé en février dernier à Addis-Abeba pour le retour de la paix en RDC.

«Nous avions été les premiers à mettre sur la place publique des preuves concernant la présence des éléments Rwandais au sein des M23 [...] Nous avons déjà dénoncé plusieurs fois des violations aux droits de l'homme, les crimes de guerre comme l'utilisation des enfants soldats par les M23», a rappelé Madnodje Mounoubaï, porte-parole de la MONUSCO.

Washington exige «que le Rwanda mette immédiatement fin à toute forme d'aide au M23 e retire son personnel militaire de l'est de la RDC », avait déclaré mardi, la porte-parole du Département d'État américain, Jen Psaki, sans préciser si le président rwandais Paul Kagame était lui-même impliqué.

Les inquiétudes américaines, a-t-elle précisé, font suite à "un faisceau de preuves crédibles" dévoilées par l'ONG Human Rights Watch (HRW), dans son récent rapport sur les violations des droits de l'homme par le M23.

(Extrait sonore : Madnodje Mounoubaï, porte-parole de la MONUSCO; propos recueillis par Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...