ONU : 72 millions de dollars à un fonds d’urgence pour les victimes de catastrophes négligées dans le monde

Écouter /

Valerie Amos

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a annoncé mardi une contribution de 72 millions de dollars à un fonds d’urgence afin de porter secours aux personnes victimes de crises négligées par la communauté internationale, et ce dans 12 pays.

« Des millions de personnes à travers le monde sont dans des situations critiques mais qui n’attirent pas notre attention », a déclaré Mme Amos, ajoutant que ces sommes permettront de sauver des vies en appuyant les organisations humanitaires dans l’aide apportée aux personnes vulnérables frappées par des désastres et des conflits dévastateurs.

Cette contribution porte à 172 millions de dollars les fonds fournis par le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF), un montant sans précédent pour une seule année, indique le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Ces fonds viendront financer une aide humanitaire vitale au Bangladesh, au Tchad, en Colombie, en République populaire démocratique de Corée (RPDC), en Haïti, à Madagascar, en Mauritanie, au Myanmar, au Niger, au Pakistan, aux Philippines et en Somalie.

Le CERF, qui est géré par l’OCHA, est l’une des principales sources de financement de l’aide humanitaire dans le monde. Depuis 2006, presque un tiers des 3 milliards de dollars alloués par le CERF est allé à des crises négligées dans plus de 40 pays.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...