Nord-Kivu: le M23 tue des civils et commet des viols, selon Human Rights Watch

Écouter /

Les rebelles du M23 ont exécuté sommairement au moins 44 personnes et violé au moins 61 femmes et filles depuis mars 2013 dans l'Est de la République démocratique du Congo, indique Human Rights Watch dans un nouveau rapport publié mardi 23 juillet. Des habitants de la région et des anciens rebelles ayant déserté ont fait état à l'ONG d'opérations récentes de recrutement forcé d'hommes et de garçons par le M23 au Rwanda et en RD Congo. Selon ce rapport, le M23 continue de bénéficier du soutien du Rwanda.

Les 25 et 26 avril derniers, des rebelles du M23 ont tué 15 civils d'ethnie hutue dans plusieurs villages du groupement de Busanza dans le territoire de Rutshuru, et au moins six autres à la mi-juin, apparemment pour « punir » les villageois pour leur prétendue collaboration avec des milices hutues congolaises, rapporte Human Rights Watch.

Selon la même source, parmi d'autres civils tués par les combattants du M23 depuis mars figurent un homme âgé de 62 ans qui a été abattu pour avoir refusé de remettre ses fils au M23, un chauffeur de moto qui refusait de donner de l'argent à ce groupe, de nouvelles recrues du M23 capturées après avoir tenté de s'enfuir, et d'autres accusés de collaboration avec des milices hutues.

Le 5 juillet, quatre combattants du M23 ont violé une fille de 12 ans alors qu'elle allait chercher de l'eau près de son village dans le territoire de Rutshuru. Un combattant du M23 a accosté une jeune femme de 18 ans près de Bunagana le 15 avril, et lui a tiré une balle dans la jambe parce qu'elle a refusé d'avoir une relation sexuelle avec lui, souligne l'ONG.

Des habitants de la région et des rebelles déserteurs ont décrit de récentes activités attestant que les forces criminelles du M23 ont reçu de l'aide en provenance du Rwanda, indique le rapport de Human Rights Watch. Parmi ces activités figurent des mouvements réguliers du Rwanda vers la RD Congo d'hommes en uniforme de l'armée rwandaise et l'approvisionnement du M23 en munitions, en vivres et en autres fournitures.

(Correspondance : Gisèle Kaje, Goma, Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...