Mali/Watchlist sur les enfants et les conflits armés: les filles ont aussi été victimes des violences des groupes armés

Écouter /

Selon le rapport « Où sont-ils? La situation des enfants dans le conflit armé au Mali », publié récemment par le réseau d'ONG « Watchlist on Children and Armed Conflict », des centaines d'enfants voire beaucoup plus ont été recrutés au Mali dans les rangs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), d'Ansar Dine, du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) et du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA).

« Où sont-ils? La situation des enfants dans le conflit armé au Mali » est le tout premier rapport sur les enfants et le conflit qui a éclaté au Mali, en janvier 2012. Il recense de nombreux cas d'enrôlement d'enfants, de meurtres, de mutilations, de viols et autres violences sexuelles, sans compter les attaques contre les établissements scolaires. Le document évoque le sort de nombreuses filles et fillettes qui ont été recrutées de force, violées, mariées précocément, puis souvent abandonnées par les groupes armés dans leur fuite.

Le réseau d'ONG profite du transfert d'autorité effectif le 1er juillet 2013, date à laquelle est officiellement créée la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), autorisée par la résolution 2100 (2013) du Conseil de sécurité, pour adresser des recommandations à une dizaine d'acteurs notamment le Conseil de sécurité, la nouvelle mission et le gouvernement malien.

L'auteure du rapport, Layal Sarrouh, qui s'est rendu en mars sur place pour rédiger le document, insiste sur la « nécessité absolue » de bien former les troupes de la Mission de l'ONU et d'établir dès maintenant des procédures opérationnelles permanentes traitant de la situation des enfants dans le conflit.

(Interview : Layal Sarrouh, chercheuse au sein du réseau d'ONG Watchlist on Children and Armed Conflict ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...