Mali /élections : participation « massive » selon l'ONU

Écouter /

Débarquement du matériel électoral transporté par la MINUSMA en prévision des élections du 28 juillet au Mali.MINUSMA/Blagoje Grujic

Apres 18 mois de crise, le Mali a tenu le premier tour de ses élections présidentielles dimanche 28 juillet « dans la paix et la sécurité » selon l'ONU.

D'après les Nations Unies, il s'agirait d'élections historiques non seulement parce qu'elles suivent la crise, mais aussi parce qu'elles auraient fait l'objet d'une participation « massive », plus forte que lors des rendez-vous électoraux organisés au cours des vingt dernières années.

Des disparités sont néanmoins signalées par l'Organisation dans cette participation, avec une plus forte mobilisation dans le sud que dans le nord, ainsi que des différences notable à l'intérieur même de la région du nord.

A Kidal, suite aux contretemps générés par les négociations avec l'administration pour l'organisation du scrutin, très peu de gens ont pu voter car l'enregistrement des électeurs s'est fait très tardivement et beaucoup de gens n'ont pas pu trouver leur nom sur les listes.  Dans la région de Gao, le vote s'est beaucoup mieux déroulé, à l'exception de deux communes où le vote n'a pas eu lieu suite à  la menace du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).  En revanche à Tombouctou, selon l'ONU, cela s'est mieux organisé.

Pour l'ONU la crédibilité de ces élections dépend de trois conditions : la bonne participation des citoyens maliens, le déroulement des élections dans la sécurité ainsi que de l'acceptation des résultats.

(Extrait sonore : Ali Diabacté, Directeur adjoint de la Division de l'assistance électorale du Département des affaires politique des Nations Unies, joint à Bamako : propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/10/2014
Loading the player ...