Lutter contre la mouche tsé-tsé : le combat de l’Union africaine

Écouter /

Le plus minuscule insecte peut parfois s’avérer être le plus difficile à combattre. Ainsi, la mouche tsé-tsé peut réduire à néant le commerce du lait. Il a donc fallu déployer de gros moyens technologiques – l’énergie nucléaire – pour la combattre.

La mouche tsé-tsé ressemble beaucoup à son inoffensive cousine, la mouche domestique, mais elle suce le sang et est mortelle. Ses piqûres transmettent le parasite trypanosome, causant une maladie neurologique appelée la maladie du sommeil. La maladie du sommeil est responsable de la mort d’environ 100 000 Africains chaque année.

Une variante du même parasite est responsable de la trypanosomiase bovine, une maladie débilitante du bétail appelée « nagana » en Swahili. Les vaches contaminées, avortent bien souvent avant de mettre bas; les taureaux deviennent stériles. La mouche tsé-tsé est également la cause de la disparition des chevaux dans une grande partie de l’Afrique.

Il y a une dizaine d’années, une expérience a permis à l’île de Zanzibar de se débarasser ce fléau. Résulat, les vaches de l’île ne sont plus contaminées par le parasite. Un succès du aux efforts conjoints des experts du Gouvernement de la Tanzanie, des Nations Unies, de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ainsi que plusieurs autres organes des Nations Unies. Forts de cette réussite, les chercheurs tentent désormais d’en faire profiter davantage de pays d’Afrique, surtout les pays les moins avancés. Ils ont recours à la stérilisation des mâles, grâce à la technique nucléaire dite de ”l’insecte stérile” (TIS) en la couplant avec l’application d’insecticide sur le dos des bovins et le recours à des pièges d’insecticide pour réduire la population des moustiques.

Le succès de Zanzibar a poussé l’Union africaine à lancer une campagne sur l’ensemble du continent. Les mouches infestent une zone de presque 10 millions de kilomètres carrés qui va de l’Equateur à l’Afrique sub-Saharienne et comprend 37 pays africains.

(Interview : Hassane Mahamat Hassane, Coordinateur pour l'Union africaine de la campagne panafricaine d'éradication de la mouche tsé-tsé et de la trypanosomiase en Afrique ; propos recueillis par Florence Westergard)

 

Pour en savoir sur les dégats causés par la mouche tsé-tsé et le travail de AIEA dans la lutte de cette mouche, écoutez l'interview en entier de Hassane Mahamat Hassane Écouter /
Le dernier journal
Le dernier journal
26/08/2014
Loading the player ...