Le Rwanda ne soutient pas le M23, selon son ambassadeur en RDC

Écouter /

Amandin Rugira

L'ambassadeur du Rwanda à Kinshasa, Amandin Rugira, a démenti jeudi 25 juillet tout soutien de son pays aux rebelles du M23 en RDC. Il réagissait ainsi à la déclaration de la porte-parole du département d'État américain, qui, se fondant sur le récent rapport de l'ONG Human Rights Watch (HRW), demandait à Kigali de « retirer son personnel militaire de l'Est de la RDC». Pour le diplomate rwandais, «ce sont des choses ramassées afin de perturber la réunion prévue à New York».

 Dans une interview à Radio Okapi l'ambassadeur Rugira a donné la position de son pays: «Ces accusations n'ont pas de fondement, parce qu'il n'y a pas de preuves. Les informations données par Human Rights Watch sont des informations fabriquées de toutes pièces, parce que cette ONG ne montre pas de pièces de preuves attestant clairement que le Rwanda se bat aux côtés ou soutient le M23

Autre chose, selon lui, ce document est truffé d'erreurs. «Ils disent que parmi les Rwandais qui se battent aux cotés du M23, il y en a qui ont servi dans la mission onusienne en Somalie et au Darfour. Je tiens ici à signaler que le Rwanda n'a jamais envoyé de soldats en Somalie», a affirmé Amandin Rugira

Dans un nouveau rapport publié mardi 23 juillet sur la  République démocratique du Congo, HRW a révélé en effet «qu'un certain nombre de combattants du M23 reconnaissaient volontiers qu'ils étaient rwandais. Certains indiquaient avoir été membres des contingents rwandais des missions de maintien de la paix en Somalie ou au Darfour

Pour le diplomate rwandais, de telles allégations « sont des choses ramassées afin de perturber la réunion prévue à New York». Le Conseil de sécurité de l'ONU, présidé par le Secrétaire d'État américain John Kerry, a en effet débattu jeudi 25 juillet de la situation dans la région des Grands Lacs en Afrique et en République démocratique du Congo.

De leur côté, le gouvernement congolais et la Monusco ont apprécié mercredi 24 juillet la position du gouvernement américain demandant au Rwanda de retirer tous ses hommes engagés dans les combats dans l'Est de la RDC aux côtés des rebelles du M23. Le  porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende a estimé que cette position américaine, bien que tardive, constituait «un geste de solidarité au peuple congolais, victime d'un aventurisme criminel du Rwanda».

Madnodje Mounoubaï, porte-parole de la Monusco, a aussi estimé que cette position prise par un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, donnerait plus de poids à l'accord cadre signé en février dernier à Addis-Abeba (Ethiopie) pour le retour de la paix en RDC.

(Extrait sonore : Amandin Rugira, ambassadeur du Rwanda en République démocratique du Congo ; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
20/10/2014
Loading the player ...