Journée internationale des coopératives : l'ONU salue la contribution des coopératives au développement durable et inclusif

Écouter /

À l'occasion de la Journée internationale des coopératives, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rappelé samedi que les coopératives contribuent au renforcement de la résilience dans toutes les régions et tous les secteurs économiques.

« Dans le contexte des crises financières et économiques mondiales qui se poursuivent, les coopératives financières ont prouvé leur force et leur capacité de résistance, au bénéfice des membres, des employés et des clients. Elles ont maintenu des cotes de solvabilité élevées, augmenté leurs avoirs et leurs revenus et élargi leur composition, ainsi que la base de leur clientèle », a affirmé M. Ban dans son message pour la journée.

« À la suite de catastrophes, comme les séismes, les tsunamis et les inondations, les coopératives ont montré qu'elles pouvaient mobiliser la solidarité à des fins de reconstruction », a-t-il souligné.

Selon le chef de l'ONU, les coopératives agricoles améliorent la productivité des exploitants en facilitant l'accès aux marchés, au crédit, à l'assurance et à la technologie. Les coopératives sociales peuvent offrir un filet de sécurité très utile, compte tenu de la réduction des prestations au titre de l'aide sociale ou de leur niveau minimal. Elles montrent aussi qu'elles peuvent dans une très large mesure donner des moyens d'action aux jeunes et atténuer la crise mondiale croissante de l'emploi dans cette catégorie de population.

« En cette Journée internationale des coopératives, je demande aux gouvernements d'encourager les politiques visant à soutenir et renforcer ces entités, afin qu'elles puissent contribuer pleinement à un développement inclusif et durable », a déclaré M. Ban.

De son côté, le Directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, a rappelé que sur tous les continents, les entreprises coopératives sont nées de situations de crise, et se sont révélées aptes à répondre directement aux besoins de leurs membres. Elles restent aujourd'hui tout aussi efficaces lorsqu'elles peuvent concrétiser leurs idéaux.

Une étude publiée récemment par l'OIT montre que les coopératives financière sont été moins affectées par la crise que les institutions traditionnelles détenues par les investisseurs, et cela met en évidence la stabilité durable qui les caractérise. Elles sont parvenues à continuer d'assurer la distribution de crédits aux petites et moyennes entreprises qui sont les principales créatrices d'emplois.

« Les coopératives de travailleurs connaissent aujourd'hui un important essor sous l'impulsion des nouvelles réalités économiques, et il apparaît que leur taux de survie égale, voire dépasse, celui des entreprises conventionnelles. Les coopératives ont également montré qu'elles restaient en tout temps capables de fournir des services sociaux à leurs membres », a expliqué Guy Ryder.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/09/2014
Loading the player ...