Haïti: l’ONU débloque 1,5 million de dollars supplémentaires contre le choléra

Écouter /

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a annoncé jeudi une contribution supplémentaire de 1,5 million de dollars pour lutter contre le choléra en Haïti. Cette somme débloquée par le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) des Nations Unies survient à un moment crucial, puisque les cas de choléra dans le pays devraient connaître une augmentation avec la saison des pluies.

« Le choléra a pris la vie de 8.1000 personnes et contaminé plus de 600.000 autres depuis le début de l’épidémie en Haïti en 2010 », a déclaré le Directeur des opérations du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA). « D’autres vies ne doivent pas être perdues ».

Cette nouvelle contribution, qui financera les traitements dispensés par les acteurs humanitaires dans des zones à haut risque, porte le montant total consacré par le CERF à la lutte contre le choléra en Haïti à 4 millions de dollars en 2013. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a en outre débloqué un million de dollars supplémentaires.

De nouvelles ressources sont néanmoins urgemment requises, puisque sur les 34,5 millions de dollars demandés par les organisations humanitaires pour lutter contre le choléra en 2013 seulement 5, 7 millions ont été reçus.

« L’apport du CERF est grandement apprécié », a déclaré la Coordonnatrice humanitaire pour Haïti, Sophie de Caen. « Nous ne pouvons néanmoins pas nous appuyer sur le CERF comme source principale de financement. J’appelle en conséquence les donateurs à renforcer leur soutien. »

Faute de ressources financières suffisantes, la lutte contre le choléra a perdu en capacité, puisque le nombre d’organisations humanitaires engagées dans cette lutte est passé de 107 en 2012 à 43 aujourd’hui. De sérieuses lacunes ont en outre été enregistrées dans la couverture du nord du pays, où la plupart des nouveaux cas ont été détectés.

L’ONU œuvre de concert avec le Gouvernement haïtien et la société civile pour le renforcement des capacités du pays, dans le droit fil de l’initiative du Secrétaire général d’appuyer le Plan national d’élimination du choléra, tout en répondant à l’épidémie actuelle. « Il reste encore beaucoup à faire », a conclu M. Ging.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...