Égypte : préoccupé par les violences, Ban Ki-moon juge impératif le retour à la gouvernance démocratique

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, suit avec une inquiétude croissante les derniers développements dans la crise en cours en Egypte. Bien que certaines des personnes arrêtées ont été libérées, d’autres sont toujours en détention. Il existe également des rapports inquiétants sur la non-application d'une procédure régulière et des restrictions sur la liberté d’expression et de la presse.

De façon alarmante, de violents affrontements entre des manifestants ont éclaté. Certaines informations font état de plusieurs personnes tuées ou blessées par les forces de sécurité. De plus, d'horribles violences sexuelles auraient été perpétrées. Le Secrétaire général exhorte les forces de sécurité égyptiennes à protéger les manifestants et à éviter des affrontements violents. Il invite également les citoyens égyptiens à exercer leur droit de manifester exclusivement par des moyens pacifiques.

Ban Ki-moon est convaincu qu’il s’agit d’un moment critique au cours duquel il est impératif pour les Egyptiens de travailler ensemble afin de poser les jalons d'un retour pacifique au contrôle civil, à l’ordre constitutionnel et à la gouvernance démocratique. Les dirigeants politiques de l’Egypte ont la responsabilité de signaler, par leurs paroles et leurs actions, leur attachement à un dialogue pacifique et démocratique qui inclut toutes les composantes de l’Egypte, y compris les femmes.

Pour le patron du Secrétariat de l'ONU, la voie à suivre doit être déterminée par le peuple égyptien lui-même, d’une manière qui respecte la diversité des opinions politiques égyptiennes. Le Secrétaire général note que, pour qu'un tel processus puisse réussir, il n’ya pas lieu de châtier ou d'exclure un quelconque parti majeur ou une importante communauté.

Ban Ki-moon est confiant que le peuple égyptien sera en mesure de relever avec succès les défis auxquels l’Egypte doit faire face actuellement. Il s’engage à favoriser un partenariat solide avec l’Egypte pour soutenir une transition pacifique vers un gouvernement représentatif et démocratique.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/09/2014
Loading the player ...