Egypte : Navi Pillay veut un « dialogue national sérieux »

Écouter /

Des affrontements entre policiers et manifestants au Caire (Photo d’archives: Amr Emam/IRIN).

Le Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a invité, ce mardi 2 juillet à Genève, les autorités égyptiennes à prendre en compte les demandes de la population et à entamer « un dialogue national sérieux » pour désamorcer la crise.

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, la porte-parole du Haut Commissariat a indiqué que les services de Navi Pillay s'inquiètent particulièrement de cette escalade et des risques d'une dégénération de la crise ou d'un basculement de la situation au Caire.

« Nous engageons les acteurs politiques et de la société civile de s'engager dans un véritable dialogue national sérieux parce qu'il faut écouter ce que les manifestants ont à dire et les aspirations du peuple égyptien », a déclaré Cécile Pouilly. « Nous sommes très préoccupés par la situation extrêmement tendue en Egypte et nous suivons de près les manifestations massives dans les rues égyptiennes », a ajouté Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat.

Dans ces conditions, le Haut Commissariat réitère son appel au dialogue et que « rien ne doit affecter le processus démocratique », non sans rappeler le rôle crucial de l’armée. « Nous exhortons tous les partis politiques et toutes les organisations sociales d’Egypte à entamer sans délai un dialogue national sérieux pour trouver une solution à la crise politique et éviter une escalade de la violence », a-t-elle poursuivi.

Au lendemain de rassemblements monstres pour le départ du président Mohamed Morsi, l’armée égyptienne lui a implicitement lancé un ultimatum en donnant 48 heures aux partis politiques pour s’entendre sur un partage du pouvoir.

En outre, le Haut Commissariat a appelé « le président égyptien à écouter les revendications et les souhaits exprimés par le peuple égyptien au cours des immenses manifestations de ces derniers jours et de répondre aux questions essentielles posées par l’opposition et la société civile ces derniers mois ».

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...