Egypte: Navi Pillay appelle au respect des libertés fondamentales et s’inquiète de l'arrestation de leaders des Frères Musulmans

Écouter /

Manifestations en Egypte: Navi Pillay appelle au respect des libertés fondamentales.

La Haut-Commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies a appelé ce vendredi au respect des libertés fondamentales en Egypte. Navi Pillay s’est déclarée préoccupée par les informations sur des arrestations de dirigeants de la confrérie des Frères Musulmans. Dans sa première réaction après la destitution et l’arrestation du président Mohamed Morsi, la Chef des droits de l'homme de l'ONU affirme qu’il « ne doit pas y avoir d’autres violences, de détentions arbitraires, d’actes illégaux de vengeance ».

Lors d’un point de presse ce vendredi 5 juillet à Genève, son porte-parole a déclaré que pour justifier ces détentions, des crimes spécifiques devaient avoir été commis. Rupert Colville a ajouté que les nouveaux dirigeants égyptiens devaient indiquer clairement les raisons de ces arrestations, ou bien remettre en liberté les personnes interpellées.

« Les manifestations massives de ces dernières semaines sont une indication claire que les Egyptiens veulent que soient respectés leurs droits fondamentaux », a ajouté Navi Pillay dans un communiqué diffusé ce vendredi 5 juillet à Genève.

« Les Egyptiens méritent de vivre dans une société dont les institutions leur garantissent le respect de leurs droits », a déclaré la Chef des droits de l'homme de l'ONU qui relève que pour le moment le pays a échoué à évoluer vers une société de tolérance, fondée sur les principes des droits de l’homme et l’Etat de droit.

« J’espère que le respect des lois et un système de gouvernement respectant les droits de tous les Egyptiens -hommes et femmes- pourront être rapidement établis », fait-elle remarquer.  Elle appelle notamment au respect de la liberté d’expression et de réunion et demande de sérieuses mesures pour arrêter et enquêter sur les effarantes violences sexuelles -qui semblent parfois organisées- contre les manifestantes.

Navi Pillay s'est déclarée prête, de pair avec ses services, à aider au processus de transition en Egypte.

(Interview : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/08/2014
Loading the player ...